Eco et Business › Finance

Cameroun : le Minfi présente les grandes lignes de l’exécution budgétaire en 2022

Louis Paul Motaze, le ministre des Finances

Le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, a procédé au lancement officiel du budget de l’Etat dans la capitale régionale de Garoua le 5 janvier 2022 en présence des autorités de la ville.

D’emblée, il faut expliquer que les lois de finances « déterminent, pour un exercice (une année civile), la nature, le montant et l’affectation des ressources et des charges de l’État, ainsi que l’équilibre budgétaire et financier qui en résulte ». C’est ainsi qu’à ce sujet, le ministre Louis Paul Motaze a comme devise : discipline, transparence et bonne gouvernance.

La maxime a été réitérée le 5 janvier dernier à Garoua par le ministre des finances au cours de la cérémonie officielle de lancement du budget de l’Etat pour l’exercice 2022. Un message qui va tout droit à l’endroit des de tous les acteurs intervenant dans la chaîne d’exécution du budget. Et pour faciliter la compréhension, le gouvernement a, en plus du manuel de référence relatif à l’exécution du budget de l’Etat et des établissements publics, mis sur pied un manuel pour l’exécution du budget des CTD.

La loi des finances de l’exercice 2022, promulguée par le président de la République le 16 décembre 2021 et dont la circulaire, portant instructions relatives à l’exécution des lois de finances, au suivi et au contrôle de l’exécution du budget de l’Etat et des autres entités au titre de l’année budgétaire en cours, a été signée le 30 décembre 2021, est entrée dans sa phase d’exécution officielle.

Selon Ecomatin, sa mise en œuvre va se faire dans un contexte de renforcement de la discipline budgétaire. Toute chose qui implique le respect des priorités gouvernementales, des calendriers d’exécution des projets arrêtés dans la loi des finances et des lois et règlements.

Pour le Minfi, face aux incertitudes liées à la maîtrise des conséquences de la crise sanitaire mondiale dont les effets sur néfastes sur l’économie continuent de paralyser les objectifs de développement, le gouvernement va prioritairement, assure le ministre des Finances, poursuivre la stratégie nationale de riposte au Covid-19 et ses répercussions socio-économiques, en mettant un accent sur la vaccination.

La décentralisation bénéficie d’une grosse enveloppe

Autres priorités que l’enveloppe de 5 752,4 milliards va devoir satisfaire, le ministre des Finances, dans son discours de lancement solennel, a indiqué que le budget de l’Etat pour l’exercice 2022 s’exécute en droite ligne de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de développement 2020-2030.

Aussi consacre-t-il également ses ressources à la mise en œuvre de la couverture santé universelle, à la prise en charge des pathologies affectant les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans, à la matérialisation du plan de reconstruction des régions en crise de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, au maintien de la veille sécuritaire sur toute l’étendue du territoire en raison des menaces multiformes.

Il y a également l’organisation réussie de la Can 2021, la consolidation de la dynamique de croissance engagée avec les grands projets structurants de première génération, la consolidation des acquis de la décentralisation qui bénéficie d’une enveloppe de plus de 242 milliards de Fcfa en 2022.

Le processus vient de bénéficier de la signature de quatre textes présidentiels qui marquent une nouvelle avancée dans le transfert des ressources et des compétences. Le champ des bénéficiaires de la dotation générale dédiée à la décentralisation s’est élargi aux mairies de ville.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé