Société › Education

Cameroun : le ministère de l’Enseignement supérieur frappe d’interdiction trois universités

Jacques Fame Ndongo, ministre d'Etat, ministre de l'Enseignement supérieur

Elles sont accusées de dispenser illégalement des enseignements dans des établissements clandestins.

L’Université Internationale d’Afrique Centrale, l’Université Internationale des Sciences Appliquées, l’Institut International d’Afrique centrale. Ces trois établissements d’enseignement supérieur sont désormais frappés d’interdiction sur le sol camerounais.

C’est une décision communiquée ce 07 août 2020 par le ministre de l’Enseignement supérieur, le ministre d’Etat Jacques Fame Ndongo, qui qualifie ces d’établissements d’ « universités Offshore ».

Le Chancelier des Ordres académiques rapporte que ces universités « ayant domiciliations juridiques dans des pays […] dispensent illégalement des programmes de formation d’enseignement supérieur dans des campus et des centres de regroupement des étudiants créés clandestinement sur le territoire camerounais ».

Par conséquent « les titres, les diplômes et grades de l’enseignement supérieur délivrés par les ‘universités offshore’ ne sont pas reconnus » par le ministère.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé