› Société

Cameroun : le ministère du Commerce annonce la saisie de 600 bouteilles siphonnées

Le gaz domestique, très prisé par les fraudeurs

Invité au micro de la CRTV, Luc Magloire Mbarga Atangana  révèle que sous son instruction  la police a démantelé un entrepôt clandestin spécialisé dans le siphonage des bouteilles de gaz domestique, au quartier Yassa à Douala.

L’image des fraudeurs de gaz domestique a fait le tour des réseaux sociaux, suscitant ainsi la curiosité du ministère en charge du commerce.  Sur cette vidéo  on voit des fraudeurs en train de siphonner le gaz domestique par des individus dans des camions stationnés dans un entrepôt. Sur hautes instructions du ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, le Délégué départemental du Mincommerce dans Wouri et ses collaborateurs vont se lancer à la recherche du site sur la base des quelques indications fournies  dans ladite vidéo.

Résultat des premières  enquêtes, deux personnes sont interpellées  ce mardi 23 février 2023. Selon la police nationale, ces présumés bandits interpellés  étaient non seulement spécialisés dans le trafic du gaz mais aussi dans le tripatouillage du carburant. La fouille des lieux permettra une saisie réelle de plus de 600 bouteilles de gaz de marques MRS et Total, ainsi qu’une multitude de tuyaux. L’entrepôt a été mis sous scellé et reste sous surveillance.

De sources concordantes, les personnes interpellées ont pour noms : Dipanda Patrice et Deffo Anatole. D’après nos confrères d’Equinoxe Télévision, leur sale besogne consistait à diminuer la quantité de gaz contenue dans les bouteilles de 12 kg avant de procéder ultérieurement à leur vente sur le marché. L’ensemble du stock de gaz domestique présent sur le site a été saisi par la délégation régionale de l’Eau et de l’Énergie. Il sera revendu aux enchères après un contrôle minutieux initié afin d’évaluer la qualité du produit contenu dans les bouteilles. Quant aux deux malfrats appréhendés, ils vont rester entre les mains de la Police judiciaire pour exploitation.

Le démantèlement de ce réseau de siphonage de bouteilles de gaz à Douala n’a pas seulement un enjeu économique (pertes des recettes chez les opérateurs et escroquerie des usagers). Il pose en effet aussi des problèmes de sécurité. Selon le ministère en charge des Mines, ce type de manipulation peut créer des explosions avec pertes en vies humaines.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé