Politique › Institutionnel

Cameroun: Le ministre de la communication répond au Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement

Jean Pierre Biyiti Bi Essam parle d’un rapport commandité

Depuis quelques jours les médias nationaux et internationaux diffusent à profusion le rapport de l’Ong baptisée Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement(CCFD).Un rapport dans lequel le chef de l’état camerounais, son excellence Paul Biya est indexée. Le ministre de la Communication vient de faire une sortie médiatique à travers le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune.Le ministre Biyiti Bi Essam, porte parole du gouvernement, réponds ainsi à ce rapport sur les  » biens mal acquis  » qui mettent en péril outre l’image du chef de l’état mais aussi celle du Cameroun. Pour lui, l’on peut s’acheter un rapport auprès de l’Ong qui n’est pas une congrégation religieuse.

Le ministre de la Communication estime que des individus mués par la suite en  » Association et syndicats  » se sont estimés déçus que le président Paul Biya ne figurait pas sur une liste d’un Rapport publié en 2007.Ils se sont jurés de l’y introduire bon gré mal gré. Le ministre indexe donc certains médias nationaux qui ont contribué à cette cabale qui viserait certainement à ternir l’image du chef de l’état. Le Mincom dans sa lecture du traitement de cette affaire, note la fréquence du conditionnel dans les écrits qu’il s’agisse du président Paul Biya enrichi ou enrichisseur. Il aurait enrichi M. John Fru Ndi. Il aurait enrichi les adeptes français de la Rose- Croix, lubie en son temps démentie, ainsi d’ailleurs que toutes les autres, aujourd’hui réchauffées pour les besoins de la cause. Le ministre de la communication s’étonne du fait que le rapport parle d’une résidence que le Président Biya est en train de construire au quartier bastos à Yaoundé.

Pour lui ce n’est qu’un secret de polichinelle puisque le chef de l’état, lors de la cérémonie d’inauguration de la nouvelle Ambassade des Etats Unis à Yaoundé, avait lui-même déclaré qu’il sera leur voisin. Son fils aurait une villa ou une société au capital de 1000 euros, soit 656.000 francs CFA. Et puis quoi? Franck Biya est un homme d’affaire fait remarquer le porte parole du gouvernement. Dans le même Rapport, le président Paul Biya aurait jeté son dévolu sur l’exploitation de la Bauxite qu’il contrôlerait à travers Hydromin Inc à qui l’exhaustivité de l’exploitation a été cédée le 13 janvier 2006. Le ministre observe que les auteurs de ces écrits s’appuient toujours sur le conditionnel, preuve que la véracité de ces propos n’est pas démontrée. Ainsi pour mieux édifier les lecteurs sur la légèreté du Devoir de Vacances en l’occurrence une synthèse de dossier ou une revue de la presse donnée au CCFD par des syndicats associations et journalistes autoproclamés maitre de la classe, le ministre Jean Pierre Biyiti bi Essam apporte dans le quotidien gouvernemental des éclairages sur la partie Cameroun de ce rapport 2009.

Le ministre de la communication remarque que ce Rapport voudrait encore et surtout entamer le bilan d’un homme à qui le Cameroun doit, dans un environnement difficile, de vivre en paix et de bâtir sereinement son avenir. A qui profite et à quoi sert la partie Cameroun de ce rapport du CCFD? Surtout au moment où le Président Paul Biya est plus encore au devant de la scène sous régionale et continentale, avec la première visite officielle réussie du pape Benoit XVI au Cameroun, la toute première qu’il effectue dans le continent Africain, la visite officielle le 20 mai 2009, le Premier Ministre Français François Fillon venu prendre part à la fête nationale du Cameroun, et au moment où le chef de l’état Camerounais s’apprête à effectuer une visite officielle en France.

Paul Biya
www.plusnews.fr)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut