Santé › Actualité

Cameroun: Le ministre de la santé publique Rassure

Dans une conférence de presse, André Mama Fouda a apporté des précisions sur la grippe porcine et la situation des ARV

La grippe porcine a été maitrisée
La grippe A/H1N1 a été maitrisée, c’est en substance ce qu’a déclaré le ministre camerounais de la santé publique. C’était la première réelle communication publique sur le sujet depuis l’annonce de quatre cas détectés au Cameroun. On a appris tout au long des interventions d’André Mama Fouda, que les cas détectés l’ont été sur des sujets résidant dans un même quartier, et dans un même local. Les victimes venaient de l’étranger, où elles auraient contracté la maladie. Sur les quatre cas, seul un a présenté des traits de sévérité. Face à la situation, certaines mesures ont été prises par les autorités. Des centre de prise en charge épidémiologique ont été crées dans les principales villes à risque. Dans 80 hôpitaux, le dispositif de prise en charge a été renforcé, avec la mise à disposition d’un matériel adéquat.

La réaction concrète du gouvernement
Une circulation du virus dans les grandes villes n’a pas été avérée et reste contrôlable au Cameroun. Les données en la possession actuelle des autorités montrent qu’un seuil épidémique n’est pas à craindre pour le moment. Dans l’hypothèse où elle se déclenchait, Mama Fouda a annoncé un stock disponible de 25 000 doses Tamiflu, offerts par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Le gouvernement a aussi lancé une campagne de sensibilisation dans les points d’entrées des principales grandes villes du pays, sous la forme des messages de prévention. L’OMS continue de s’inquiéter d’une éventuelle pandémie de la maladie en Afrique. Elle aurait du mal à y faire face, sans une aide substantielle. Toutefois, une diminution de la circulation virale dans les pays qui ont été les plus précocement et intensément touchés par la pandémie se confirme de plus en plus. Presque tous les pays sont touchés (189 pays).

Pas de rupture de stocks des ARV
Le deuxième point à l’ordre du jour était celui relatif à la disponibilité des Anti-rétro Viraux. Il n’y a pas de rupture des stocks des ARV. Le ministre de la santé s’est voulu claire sur la question. Deux jours plus tôt, une opération menée par le préfet du Mfoundi avait permis de saisir d’important stocks de médicaments illicite, mais aussi de nombreuses doses d’ARV. Je suis scandalisé par les personnes qui ont mis les ARV dans la rue a déclaré le ministre. Il a rappelé le danger à se procurer ces produits en dehors des centres spécialisés. Les acheteurs courent le risque d’acheter des molécules inappropriées à des personnes qui ne s’y connaissent pas. La situation pourrait entrainer la résistance des virus et à moyen terme, rendre la thérapie inefficace. Pour ce qui est du stock des ARV, André Mama Fouda s’est voulu rassurant. Le Cameroun dispose de trois à six mois de stocks, en fonction des molécules. Pour ce qui est des doses pour enfants, les stocks courent jusqu’en 2010.

Des zones d’ombre restent sur la situation des stocks au-delà des délais annoncés. De même, rien n’a été dit sur la filière de procuration de ces produits par les pharmaciens de la rue.

André Mama Fouda, ministre de la santé (En costume)
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut