Société › Education

Cameroun: le ministre de l’Enseignement supérieur conseille de souvent vérifier les accréditations des instituts privés

Conseil donné aux parents et étudiants après le retrait du cycle de doctorat PhD à l’Institut supérieur de technologie et de gestion d’Afrique centrale (ISTG-AC) pour défaut d’autorisation

 

Les parents et étudiants doivent “procéder, avant tout engagement, à la vérification préalable des accréditations des institutions privées d’enseignement supérieur” auprès de l’administration de tutelle, conseille le ministre de l’Enseignement supérieur à la suite des sanctions récemment prises contre un institut privé basé à Douala.

La Commission nationale de l’enseignement supérieur privé, réunie lors de ses 24e et 25e sessions, a en effett constaté la “nullité” du cycle de doctorat PhD ouvert à l’Institut supérieur de technologie et de gestion d’Afrique centrale (ISTG-AC); et décidé de son “retrait”, rapporte un communiqué signé par le ministre de l’Enseignement supérieur le 11 mai.

Il n’a pas reçu d’autorisation préalable du ministère comme exigé par la réglementation en vigueur, soutient Jacques Fame Ndongo.

Dans la foulée, le promoteur de cet institut privé basé à Douala – Dr Samuel Ngend Ngend – a été interdit de toute sollicitation d’extension de filières ou d’agrément au Minesup pour une durée de cinq ans.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé