› Economie

Cameroun : le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi inflige des sanctions à trois personnels du Mintp

Emmanuel Nganou Djoumessi, ministre des Travaux publics

C’est ce qui ressort des décisions prises hier, 7 janvier 2021, par le patron de ce département ministériel. Les responsables sanctionnés auraient aidé une entreprise à lever les cautions sur la base d’un faux dossier.

Au ministère des Travaux publics, on ne plaisante pas avec l’éthique. En effet, à cause d’une levée de fonds sur la base d’un faux dossier, Emmanuel Nganou Djoumessi, a infligé des sanctions à certains personnels du Ministère des travaux publics en raison des manquements graves à l’éthique et à la déontologie administrative.

Selon une source bien introduite au sein de ce département ministériel, « les responsables sanctionnés, auraient aidé une entreprise à lever les cautions auprès d’une banque à travers un faux dossier monté ».

Dans sa décision, le ministre Nganou Djoumessi cite trois noms. A savoir : Alain Mathieu Bondi, cadre contractuel d’administration, chargé d’étude assistant numéro 2 à la cellule du contentieux de la division des affaires juridiques, qui écope huit jours de mise à pied « en raison de ses manquements graves à l’éthique et à la déontologie administrative » ; Jaspar Ngounou, contractuel d’administration, chef de la cellule du contentieux à la division des affaires juridiques, « en raison de ses manquements graves à l’éthique et à la déontologie administrative » ; Iya Fokaldo, cadre contractuel d’administration, chargé d’étude assistant numéro 2 à la cellule de la réglementation, division des Affaires juridiques, « en raison des insuffisances dans les analyses ayant donné lieu à un compte rendu galvaudé ».


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé