Eco et Business › Entreprises

Cameroun : le mot d’ordre de grève levé à la Bicec

Une agence Bicec.

Un nouveau round de négociations entre le personnel et la direction est prévu mercredi.

Après un débrayage qui a paralysé les agences de la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec), ce lundi 10 juin 2019, le mot d’ordre de grève a été levé par le personnel.

Cette suspension de la grève intervient après une rencontre entre les représentants du personnel et la direction à Douala. Et au terme des discussions, une levée du mot d’ordre de grève a été décidée dans la soirée du 10 juin, avec à la clé, l’annonce des négociations entre le personnel et la direction dès mercredi 12 juin.

D’après des informations recueillies auprès du personnel de la Bicec, le préavis de grève avait été déposé depuis juillet 2018 et il portait sur plusieurs revendications, dont la principale porte sur la prime de cession.

« La Bicec est en train d’être vendue au morocain et le personnel a demandé d’avoir sa part dans cette vente », explique Issac Bissala président de l’Union générale des travailleurs du Cameroun.

Le personnel réclame trois mois de salaire comme prime de cession et la direction de la Bicec se dit prêt à ne payer qu’un mois.

Et d’après Issac Bissala, au cours de la dernière réunion, la direction a tenu des propos qui ont fortement déplu au personnel, déclenchant ainsi la grève du 10 juin.

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé