Société › Kiosque

Cameroun: Le N° 111 de votre journal Emergence est dans les kiosques

Le journal revient sur l’intégralité des réquisitions de l’accusation dans l’affaire Marafa/Fotso

L’Editorial est intitulé « Emergence : la reconnaissance n’a pas attendu le nombre d’années ». Le directeur de publication Magnus Biaga revient en effet sur le chemin parcouru par votre journal depuis le premier numéro mis sur le marché le 1er mai 2010. Emergence, qui paraît régulièrement, s’est donné comme défi de livrer à ses lecteurs un titre de qualité par l’originalité des sujets traités, ainsi que par la profondeur et la pertinence de ses analyses. Le public ayant adhéré au projet, l’occasion est trouvée pour Magnus Biaga de remercier ses 30 000 lecteurs à travers le monde. A lire absolument en page 2.

En Politique, votre journal présente Paul Biya comme « le Camerounais le plus riche ». Tout est dévoilé sur la fortune du président de la République disséminé en Suisse, en Allemagne, en France. depuis ses acquisitions immobilières, la gestion opaque des sociétés pétrolières au Cameroun, jusqu’aux distractions et divers détournements de deniers publics à son actif. Raison pour laquelle le décret d’application de l’article 66 se fait toujours attendre car il n’y a pas que le président qui en a peur, mais tout le gotha politico administratif. A lire absolument en pages 6 et 7.

Le journal revient aussi sur l’intégralité des réquisitions de l’accusation dans l’affaire Marafa/Fotso. Pour l’accusation, les accusés sont bel et bien les auteurs du détournement des 31 millions de dollars débloqués pour l’acquisition d’un avion présidentiel. A lire en page 5. En Actu, la part belle est faite à la mission gouvernementale conduite par René Emmanuel Sadi dans les régions du Nord et de l’Extrême Nord afin de venir en aide aux sinistrés des inondations. A lire en page 3. Retrouvez aussi la liste des établissements de micro finance agréés au 30 juin 2012. A lire en pages 8 à 12.




À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé