› Santé

Cameroun: le personnel de lutte contre le Covid-19 toujours en grève à Yaoundé

Le personnel de santé en pleine activité (Photo d'archives)

Les  manifestants ont gardé le ton ferme durant toute la nuit du 3 mai. Après quatre semaines sans primes, ce personnel de santé exprime son mécontentement depuis hier au Centre des opérations d’urgence de santé publique (Cousp) de Yaoundé.

  La nuit a été particulièrement longue pour les employés du Centre des opérations des urgences de santé publique de Yaoundé. Les manifestations qui ont éclaté dans l’après-midi du 2 mai se poursuivent donc ce jour. Le personnel  qui est au front depuis quatre semaines dans la lutte contre le Covid-19 dénonce entre autres la misse à l’écart de 150 agents sans leur verser leurs primes, et l’insuffisance des mesures de protection qui a conduit la contamination de plusieurs d’entre eux.

La journaliste Olive Atangana du bihebdomadaire l’œil du Sahel rapporte que les grévistes fonctionnaires reçoivent plutôt les intimidations sur la suite de leur carrière. « Le Directeur des ressources humaines arrivé à 4h du matin a opté pour l’intimidation en disant aux grévistes qu’ils veulent faire tomber le ministre. Le sous-préfet de Yaoundé 2 leur a dit qu’être employé de l’Etat est un privilège », témoigne la spécialiste des questions de santé.

Des confessions de grévistes font état de ce que certains auraient été recrutés sans contrats. Mais il leur a été promis une prime de 10 000 FCFA par jour de travail et une protection sans faille contre toute contamination. L’Etat n’a jusqu’ici communiqué sur cette crise au Cousp de Yaoundé.

Pourtant ce scandale vient apposer une tache sombre sur le noble combat qu’il mène contre le Covid-19. A ce jour près de 1000 personnes guéries et plus de 8,8 milliards de FCFA, officiellement été injectés dans cette bataille.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé