Société › Société

Cameroun: Le PNDP lance une nouvelle composante

Un atelier national s’est tenu à Yaoundé ce vendredi à l’occasion du lancement de la composante de Réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+)

Le ministre de l’Environnement de la protection de la nature et du développement durable (MINEPDED) et celui de l’Economie et de la planification et de l’aménagement du territoire (MINEPAT) ont procédé ce vendredi 14 février au lancement des activités du REDD+. Cette dernière fait partie du Programme national de développement participatif (PNDP). En effet la composante REDD+ du PNDP a pour objectif d’enrayer efficacement et sur une zone donnée et délimitée, les dynamiques de déforestation et de dégradation forestière afin de valoriser sur les marchés du carbone, par rapport à un scénario de référence estimé.

Les travaux organisés ce jour rentrent dans le cadre du processus de décentralisation et de transfert des compétences aux collectivités décentralisées. Ils visent à informer davantage toutes les parties prenantes, sur la contribution du PNDP, à la stratégie nationale REDD+ conduite par le MINEPDED. On y a aussi présenter le contenu des activités envisagées par la composante REDD+/PNDP, le mode opératoire et le dispositif de mise en uvre.

Les participants sont issus du MINEPDED, du MINEPAT, de la communauté urbaine de Yaoundé, du PNDP, du comité de pilotage REDD+, les bénéficiaires (un maire par région) et les partenaires ( AFD, Banque Mondiale, KFW). Ils ont tous été sensibilisés sur leur rôle dans la mise en uvre de la composante REDD+ du PNDP. Le montant global du financement de cette composante s’élève à 3 millions d’euros, soit près de 2 milliards de FCFA.


fr.wikimini.org)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé