Société › Environnement

Cameroun : le Port de Douala s’arrime aux normes internationales en matière de lutte contre la pollution

Journal du Cameroun.com
Trémies écologiques
Son Directeur général Cyrus Ngo’o,  vient de signer une note circulaire réglementant la manutention et le transbordement des vracs pulvérulents sur la plateforme portuaire de Douala-Bonaberi.

La date d’entrée en vigueur de cette note circulaire a été fixée au 1er novembre. A en croire le top management, le Pad ne dispose  que de deux trémies écologiques (réservoir en forme pyramidale pour le transfert des produits en poudre).
En attendant l’arrivée de nouveaux équipements annoncés, la manutention et le transport du vrac pulvérulent se feront de manière écologique à bord des navires, sans laisser échapper le produit dans l’air ou au  sol lorsqu’il y a un navire à clincker  à quai, et la manutention sera lancée à bord lorsqu’il y a plus d’un navire.
Les manutentionnaires des vracs pulvérulents devront désormais disposer de ces équipements spéciaux.  Ce matériel est doté de capteurs de trémies dites écologiques. Ce qui permet de manutentionner  et de transporter les produits pulvérulents sans générer de la poussière, sans polluer l’environnement.
Cyrus Ngo’o fait cependant savoir que la manutention et le transport terrestre ne seront  écologiques qu’en utilisant des camions étanches.  Dès l’arrivée des équipements supplémentaires annoncés pour fin janvier 2022, la manutention et le transbordement à terre et à bord des vracs pulvérulents seront exclusivement écologiques.
Pour le transport desdits produits, il existe des camions spécifiques qui permettent de ne pas les déverser sur le bitume.  L’autorité portuaire prévient que toute infraction à ces dispositions sera sanctionnée conformément à la réglementation en vigueur.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé