› Société

Cameroun : le préfet de la Menchum interdit des enterrements dans son département

Photo d'illustration (c) Droits réservés

Tous les morts de coronavirus et d’autres maladies sont priés de rester hors de son unité de commandement.

La décision préfectorale fait jaser dans le département de la Menchum, région du Nord-ouest du Cameroun. Depuis le 29 mai 2020, le patron de cette unité administrative a interdit l’arrivée de toute dépouille pour enterrement.

En clair, aucune famille originaire du département ne peut y enterrer un proche décédé hors de cette unité administrative. Que cette personne soit décédée des suites de coronavirus ou de toute autre maladie.

Le préfet Abdoullahi Aliou précise que tout cortège funèbre qui tente d’entrer le département sera immédiatement refoulé, ceci sans préjudice des sanctions qui peuvent être prises à l’encontre des contrevenants.

Le préfet conseille que les morts originaires du département soient enterrés sur les terres de leur décès. Après quoi la famille peut demander une autorisation d’exhumation.

Mais si pour quelque raisons traditionnelles, la famille du défunt insiste que ce dernier doive être enterré dans la Menchum, alors les proches sont appelés à garder le corps à la morgue jusqu’à la levée de la présente décision.

Le préfet justifie cette décision par l’urgence de freiner la propagation du coronavirus dans le département.

Les autorités de la région du Nord-ouest s’inquiètent de la propagation du virus. 20 morts déjà enregistrés des suites de la maladie.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé