› Société

Cameroun : le Premier ministre annule la procédure d’expropriation des terres des populations de la Vallée du Ntem

Manifestation d'août 2020 dans la vallée du Ntem
Elles avaient été répertoriées pour l’implantation de Néo Industry SA, une entreprise de droit privé. La colère des populations a finalement fait reculer le gouvernement.

 

Le premier ministre a signé le 5 mai, un décret  qui annule l’expropriation de 66 340 hectares de terres dans la Vallée du Ntem, région du Sud.

Joseph Dion Ngute abroge également celui signé en 2016 par son prédécesseur, Philémon Yang, qui incorporait dans le domaine privé de l’Etat,  des terrains aux lieux-dits :  ‘‘Messama’’, ‘‘Moyo-Centre’’, ‘‘Nkoroveng’’, ‘‘Abang-Minko’’, ‘‘Nlono’’, ‘‘Mengama-Nkol-Eton’’, et ‘‘Zamikan-Nkomayat’’, arrondissements de Ma’an, d’Ambam, d’Olamze et de Kyé-Ossi, département de la Vallée du Ntem.

La tentative de déguerpissement des populations sur ces zones, pour notamment  implanter l’entreprise Néo Industry SA,  avait suscité une levée de bouclier en  aout 2020.  Si bien que le ministre des Domaines, du Cadastre et des affaires foncière a  suspendu le contrat de bail provisoire signé avec cette industrie. Neuf mois plus tard, le Premier ministre décide donc de laisser les terres aux populations locales.

Une mesures qui vient sans doute apaiser la tension sociale dans les villages concernés.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé