Société › Education

Cameroun: le Premier ministre suspend les doctorats professionnels

(c) Droits réservés

Dans une correspondance adressée au ministre de l’Enseignement supérieur, Joseph Dion Ngute a demandé la suspension des doctorats professionnels.

Le Premier ministre, Joseph Dion Ngute vient peut-être mettre fin à un sujet ayant connu plusieurs rebondissements: les doctorats professionnels. Il demande au ministre de l’Enseignement supérieur (Minesup), Jaques Fame Ndongo de lui «faire le point de cette situation (ouverture de doctorat de spécialité Ndlr), et prendre instamment toutes les dispositions nécessaires afin de mettre définitivement un terme à toute initiative tendant à l’instauration du doctorat professionnel, sous quelque forme que ce soit», peut-on lire sur le communiqué daté du 05 novembre 2019.

Il demande par ailleurs au Minesup de lui soumettre un projet de décret actualisé réglementant le cycle doctorat dans les universités.

La sortie du chef de gouvernement fait suite à l’ouverture par «une institution universitaire publique, d’un doctorat de spécialité». Le document ne fait aucune mention du nom de l’établissement universitaire en question.

Toutefois, Magloire Ondoa, recteur de l’Université de Douala depuis le 12 juillet 2019, a procédé ce même 05 novembre au lancement de «doctorats PHD spécialisé» pour le compte de l’année académique 2019-2020. Des doctorats faisant intervenir de nouvelles filières au sein de l’Université. Remettant au goût du jour les doctorats professionnels.

Fondement juridique-

On se souvient du tollé que les doctorats professionnels initiés par Magloire Ondoa, alors doyen à la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université de Yaoundé II-Soa (UyII) a occasionné. Le recteur de l’Université, Adolphe Minkoa She avait alors demandé à M. Ondoa de surseoir à ces doctorats. Des instructions qui vont rester sans suite. C’est ainsi que la soutenance de thèse d’un candidat audit doctorat sera annulée le 13 février 2018 par le recteur de l’UyII qui estimait que le doctorat professionnel n’a pas de fondement juridique. Un argumentaire réitéré par Joseph Dion Ngute dans la correspondance du 05 novembre.

A lire aussi: Université de Douala: Magloire Ondoa, le nouveau recteur porté par la polémique

A l’époque, plusieurs réunions vont être présidées par le Minesup, Jaques Fame Ndongo afin de trouver un terrain d’entente entre les deux universitaires et réparer le préjudice subi par les étudiants en attente de soutenance. Une situation qui va rester tendue jusqu’à la nomination de Magloire Ondoa, aux fonctions de recteur. Il semblerait que le Premier ministre vient de mettre un terme au débat sur les doctorats professionnels dans les universités.

 



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé