Politique › Partis politiques

Cameroun : le président des jeunes de l’UNDP démissionne

(c) Droits réservés

Ndassi Elvis quitte le parti du fait de nombreuses divergences liées aux prises de position de ce parti politique sur la crise anglophone.

L’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP) pourrait très privée être privée prochainement de son président de jeunesse, Ndassi Elvis, du fait de désaccords sur la posture à adopter face à la crise dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.

Ndassi Elvis accuse le président de l’UNDP, Belo Bouba Maïgari, de maintenir son soutien au président Paul Biya malgré les évènements qui ont lieu en zone anglophone depuis trois ans. Lesquelles violences, précise-t-il, affectent des militants du parti dans ces deux régions. « Je suis surpris par votre long silence et par le fait que le parti n’a jamais condamné ouvertement avec force toutes ces atrocités ; Je suis mécontent du fait que nous ayons voté pour le même président qui a jusqu’ici refusé d’appeler au dialogue afin de mettre fin à cette crise ; Je suis inquiet pour l’avenir de notre pays, vu que l’UNDP continue de soutenir le RDPC et le Président Paul Biya », écrit-il dans une lettre adressée à Belo Bouba Maïgari que Journalducameroun.com a consulté.

Dans ladite correspondance, Ndassi Elvis évoque des manœuvres obscures commises dans le seul but de préserver « l’intérêt égoïste de tous ceux qui bénéficient de l’alliance entre l’UNDP et le RDPC ».

« En juillet 2018, après la convocation du corps électoral pour la présidentielle, vous avez réuni le Comité central afin que nous décidions de notre position en tant que parti politique », raconte Ndassi Elvis. « J’ai expliqué en quoi cela augurait non seulement un grand suicide politique pour le parti, mais également un risque pour la vie des anglophones de notre parti – compte tenu du fait que le RDPC avait été déclaré ennemi publique dans les deux régions. Lorsque la décision finale du comité central a été rendue publique, l’UNDP apportait son soutien au RDPC et à la candidature du Président Paul Biya », conclut-il.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé