Politique › Institutionnel

Cameroun: Le Président du Conseil Constitutionnel ivoirien en audience chez le Premier Ministre

Philemon Yang, a reçu le 15 juillet 2013, le président du Conseil constitutionnel de Côte-d’Ivoire, le Pr. Francis Wodie

À la tête d’une délégation de trois personnes qu’accompagnait l’ambassadeur de Côte-D’ivoire au Cameroun, S. E. Adama DOSSO, à l’immeuble Etoile, le président Francis WODIE a indiqué avoir présenté à Philemon YANG le Conseil constitutionnel de Côte-D’ivoire, échangé sur ses pouvoirs, ses attributions et son fonctionnement. Les deux hommes de droit ont également fait un peu de droit comparé avec la situation juridique et juridictionnelle du Cameroun. Le pays de Paul Biya poursuit la mise en place des institutions prévues dans la constitution de 1996. Après le Sénat, est attendue la Cour constitutionnel dont Pr. Wodie a indiqué avoir eu confirmation du Premier Ministre de la naissance et de l’installation prochaines. Il a d’ores et déjà émis le v u de revenir ou d’inviter le conseil constitutionnel camerounais en Côte-D’ivoire, juste après sa mise en place. Au-delà de ces courtoisies, le but principal de ce périple qui a commencé au Tchad et qui se poursuivra au Gabon, au Congo et en Afrique du Sud est d’échanger avec les institutions homologues dans un partage d’expérience. « Nous faisons une tournée dans la sous-région dans le but d’échanger avec les institutions homologues, pour savoir ce qui se passe dans les pays que nous visitons, pouvoir recevoir et apporter aussi et nous enrichir mutuellement », a-t-il expliqué.

Cette tournée est préparatoire au projet d’une conférence internationale regroupant les institutions d’Afrique, a déclaré Pr. Wodie qui nourrit l’ambition de voir les Conseils constitutionnels d’Afrique gérer efficacement leur rôle de gardien de la constitution et de contrôleur d’élections majeures, afin que plus jamais, le continent noir ne connaisse plus les situations d’instabilité résultant d’affrontements aux lendemains d’élections, notamment présidentielles. En sa qualité de Président du Conseil constitutionnel, il prône que les membres, bien que nommés par décret présidentiel, puissent être des juges indépendants et impartiaux, de manière à préserver la paix, si chère au Cameroun. Pr. WODIE et la délégation qui l’accompagne ont quitté le Cameroun ce mardi pour le Gabon.

Le Président du Conseil Constitutionnel ivoirien, Francis Wodie, a été reçu le 15 juillet 2013 par le PM du Cameroun
spm)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut