› Eco et Business

Cameroun: Le prix du riz n’a pas changé sur le marché

Une descente de la Brigade de contrôle et de la répression de la fraude du ministère du Commerce a permis de constater la stabilité des prix dans certains marchés de Yaoundé

La Brigade de contrôle et de répression de la fraude du ministère du Commerce (Mincommerce) a effectué vendredi, 15 janvier 2016, une descente inopinée dans certains marchés de Yaoundé. Objectif s’assurer de l’observation des recommandations du mincommerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, au sujet du prix du riz.

« Il serait compréhensible que les ménages camerounais paient un impôt que l’Etat n’aura pas récupéré. Il n’est pas question que les commerçants gagnent le moindre franc sur le dos des consommateurs », a indiqué le chef de la Brigade de contrôle et de répression de la fraude, Martin Charles Abessolo Monefong cité dans le quotidien national édition du lundi, 18 janvier 2016.

Au cours de la descente, force a été de constater que la plupart des commerçants de la capitale politique camerounaise respectent les prix. Mis à part quelques commerces qui ont été sanctionnés, les prix du riz sont restés inchangés.

C’est au terme d’une rencontre, le 13 janvier dernier, avec les opérateurs privés de ce secteur que le Mincommerce avait annoncé que, malgré la réinstauration du droit de douane, il n’est pas question d’une augmentation du prix du riz au Cameroun.

« Nous avons vu en fin d’année que le pays disposait de stocks de l’ordre de quatre à cinq mois. Lesquels stocks ont été acquis à un certain niveau de prix et sont entrés en exonération des droits de douane », a indiqué Luc Magloire Mbarga Atangana dans une interview publié par le même journal.

Le ministre du Commerce a donné des instructions pour une reprssion des contrevenants aux indications
Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé