Politique › Judiciaire

Cameroun: le procès de Julius Ayuk Tabe et compagnie renvoyé au 29 mars

Sissiku Ayuk Tabe (c) Droits réservés

Le juge a renvoyé le procès des leaders sécessionnistes au 29 mars pour nouvelle constitution du tribunal.

Un nouveau juge va se saisir du procès des dix leaders de «l’Ambazonie». C’est pour lui permettre de prendre fonction que le juge Michel Mem a renvoyé l’affaire à la fin du mois de mars sans poursuivre les débats.

Le colonel Michel Mem s’en va à Buea. Il y a été affecté à la faveur du décret présidentiel du 05 mars 2019. Il avait déjà présidé deux audiences dans le cadre de ce procès pénal. Son successeur devra reprendre la procédure au début, conformément aux lois en vigueur au Cameroun.

«Selon la loi, le magistrat qui commence une procédure doit la finir. L’affaire n’ayant pas été mise en délibéré, nous sommes contraints d’arrêter parce que celui qui vient sera obligé de recommencer», a déclaré l’officier qui cumulait les fonctions de vice-président et juge d’instruction au Tribunal militaire de Yaoundé.

Le juge Michel Mem a reçu les encouragements des avocats dès l’annonce. D’aucuns ont même promis de le recevoir à dîner à Buea, une fois qu’il sera établi dans ses nouvelles fonctions.

Autres articles:

Tribunal militaire: une poignée de main entre Fru Ndi et Ayuk Tabe crée un tollé général

Yaoundé: Michèle Ndoki emmenée en catimini au Tribunal militaire

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé