Politique › Judiciaire

Cameroun : le procès des leaders ambazoniens reporté au 9 juillet

(c) Droits réservés

Le procès de Julius Ayuk Tabe et ses neuf compagnons est suspendu en attendant la décision de la Cour d’appel sur la récusation des magistrats du Tribunal militaire.

Le Tribunal militaire de Yaoundé a suspendu mercredi, 19 juin, le procès de Julius Ayuk Tabe et neuf autres leaders de la sécession au Cameroun. L’affaire est renvoyée au 9 juillet suite à la saisine de la Cour d’appel par les accusés aux fins de récuser le juge Boudouin Misse Njone.

L’audience de mercredi s’est tenue en présence des accusés et de leurs avocats. Ils avaient manqué les trois précédentes audiences dans le cadre d’un boycott amorcé en attente des décisions de la Cour d’appel sur deux requêtes dont elle avait été saisie.

Lire aussi : Justice : reprise du procès d’Ayuk Tabe et Cie sur fond de crise

Les avocats de la bande à Julius Ayuk Tabe avaient saisi cette juridiction afin de récuser le précédent juge, Mem Michel, affecté à Buea depuis le 05 mars 2019, ses accesseurs et le greffier en chef, qu’ils qualifiaient d’impartiaux. Ils avaient par ailleurs demandé à ladite Cour de statuer sur la compétence du Tribunal militaire à  juger leurs clients. La Cour d’appel avait rejeté ces demandes.

Lire également : Tribunal : la justice examine les preuves en l’absence des leaders ambazoniens



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé