Economie › Infrastructures

Cameroun : le Programme d’entretien routier table sur un budget de 39 milliards FCFA pour l’exercice 2022

Entretien routier

La réunion virtuelle présidée ce lundi 29 novembre 2021 par le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, a permis de prendre connaissance des priorités du Programme d’entretien routier 2022, élaboré par le ministère des Travaux publics et mis en œuvre au sein de ce département ministériel.

Le projet de programme d’entretien routier 2022 est adossé sur les priorités ci-après : les projets du programme de base 2021 à reconduire en 2022 ; les projets phasés des programmes antérieurs ; les projets nécessitant des ressources supplémentaires ; les projets en cours de passation sans couverture budgétaire ; les projets nouveaux sur les routes nationales, régionales et ouvrages d’art ; les provision diverses ; la protection du patrimoine routier (Tranches Fermes du nouveau programme triennal 2022 – 2024) ; les travaux d’entretien des routes communales ; les études et le contrôle des travaux sur les routes et les ouvrages d’art.
 Le projet de programme 2022 présenté, a ainsi été élaboré sous contrainte budgétaire, suivant le montant prévisionnel de 39 milliards F CFA notifié par le Président du Comité de Gestion du Fonds Routier, en attendant la promulgation de la Loi de Finances pour l’exercice 2022.
L’entretien des routes nationales et régionales sera couvert par une enveloppe de 23 milliards FCFA, soit 46,5% du budget ; l’entretien des routes communales quant à lui mobilisera une enveloppe de 12 milliards FCFA, soit 25% ; une enveloppe de 2,5 milliard de FCFA est prévue pour les études et le contrôle (5,14%) et la protection du patrimoine routier nécessitera un montant de 1,5 milliard FCFA (3%).
S’agissant particulièrement des projets nouveaux, sur les routes nationales, régionales et ouvrages d’art, une enveloppe de 4,3 milliards F CFA est prévue. La priorité a été ainsi accordée entre autres à la construction de certains ouvrages d’art sur les routes nationales et régionales, pour un montant global de 2,2 milliards F CFA et à certains projets de routes stratégiques, pour un montant total de 2, milliards F CFA.
Présidents de région, désormais ordonnateurs
 Il s’agit : du tronçon Bawuru – Akwaya (Inter N6b) – Frontière Nigéria (300 millions), situé dans la Région du Sud-Ouest; du tronçon Bengbis – Messamena situé dans les régions du Sud et de l’Est (300 millions); de la boucle de la Lékié, Carrefour Échangeur Nkolbisson – Okola – Evodoula et Carrefour Ékékam – Monatélé (500 millions) et du tronçon Endom – Nkoabang – Limite Sud (300 millions), pour lesquels les Dossiers d’Appels d’Offres sont déjà disponibles ; de la boucle des routes régionales n°0509 et n°0510 tronçon Andek – Acha Junction – Njikwa – Andek, situées dans la Région du Nord-Ouest et du tronçon Maroua – Gakle – Mokolo, situé dans la Région de l’Extrême-Nord.
La particularité du projet de Programme d’Entretien routier est le transfert aux régions des ressources destinées à l’entretien. Une option qui fera des présidents de régions, des ordonnateurs du Fonds Routier et consolidera la position des magistrats municipaux dans ce rôle. Dans cette optique, les ressources projetées pour la région de l’Adamaoua sont par exemple de 579 millions F CFA ; celle du Nord, 1 milliard F CFA, inclus 721 millions FCFA pour les nouveaux projets ; Nord-ouest : 1 milliard F CFA, avec 899 millions F CFA pour les nouveaux projets et Est : 1 milliard F CFA, inclus 457 millions F CFA pour les nouveaux projets, entre autres.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé