Société › Société

Cameroun: le rapatriement des réfugiés centrafricains suspendu à cause du Covid-19

© Josiane Kouagheu

Information de la Représentation du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés au Cameroun. La situation est due à la fermeture des frontières

 

Les opérations de rapatriement volontaire des réfugiés centrafricains ont été “suspendues du fait de la fermeture des frontières et de l’ordre de confinement et afin de limiter les risques de contagion [du Covid-19, NDLR]”, a indiqué la Représentation du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) au Cameroun dans une note d’information publiée le 04 mai.

Selon le HCR, le Cameroun accueille plus de 400 000 réfugiés venus principalement de la République Centrafricaine et du Nigéria. Ils sont essentiellement installés dans les régions de l’Est, de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême Nord.

En 2019, “plus de 1700 réfugiés” ont pu rentrer chez eux, d’après le chef de la sous-délégation HCR à Bertoua (Est-Cameroun), Wahid Ben Amor, via des données présentées dans la presse publique le 05 mai.

Pour faire face à la pandémie du nouveau coronavirus, la plupart des Etats ont fermé leurs frontières dont le Cameroun – via une mesure prise le 17 mars.

En contexte de pandémie du Covid-19, la Représentation du HCR indique qu’elle mène des opérations de sensibilisation auprès des réfugiés à l’Est et à l’Extrême-Nord et auprès des déplacés internes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

L’Agence des Nations unies pour les réfugiés souligne par ailleurs qu’au mois d’avril, “le Cameroun a enregistré plus de 1 800 cas positifs, dont un réfugié à Yaoundé, mais aucun en zone rurale”.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé