› Politique

Cameroun : le récit du gouverneur de l’Extrême-Nord à propos des affrontements intercommunautaires entre Arabe Choa et Mosgoum

Midjiyawa Bakary, gouverneur de la région de l'Extrême-nord.
48 heures après les évènements du Logone-Birni dans le département du Logone-et-Chari, le patron de la région s’exprime et dresse le bilan macabre.

12 morts et 48 blessés c’est le bilan humain de l’affrontement entre pécheurs et éleveurs du Logone-Birni, département du Logone-et-Chari dans la nuit du 10 août 2021. Un  bilan dressé par le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord au journal de 17 heures du Poste nationale de la CRTV.

Sur les circonstances de cet affrontement aux allures de guérilla, le gouverneur  Midjiyawa Bakary rapporte que : « C’est parti d’un fait banal. Quelques populations Mousgoum ont érigé quelques digues pour aménager leur lieu de pêche. C’est à ce même endroit que les bergers Arabe Choa viennent abreuver leur bétail. Un incident est arrivé entre deux personnes, finalement c’est deux quartiers et les communautés toutes entières Sans analyser qu’est ce qui est à l’origine, ils se sont lancés dans les batailles intertribales ».

Il informe que les 48 blessés se trouvent à l’hôpital de Kousseri et de N’Djamena au Tchad voisin.

« Nous avons été instruits de tout mettre en œuvre en élargissant à tous ceux qui peuvent apporter leur contribution pour l’apaisement, la paix, le vivre-ensemble », a  clôturé Midjiyawa Bakary.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé