Société › Education

Cameroun : le recteur de l’Université de Yaoundé 1 agressé dans son cabinet

Pr Maurice Aurélien Sosso

Les auteurs seraient des responsables dans ladite université qui accusent le Pr. Maurice Aurélien SOSSO d’avoir interdit l’accès sur le campus à une dizaine de personnels.

Ça chauffe à l’Université de Yaoundé 1. Le 22 novembre 2021, le recteur de l’Université de Yaoundé a été agressé dans son cabinet, informe la cellule de communication de cet établissement supérieur créé en 1993. Elle dénonce  que le chef de la Division de la restauration, M.Enyegue Benoit,  et son épouse Mandob Damaris épse Enyegue, chef de la Division des enseignements et du personnel enseignant aient  proféré des invectives et des menaces à l’endroit du Recteur, Pr. Maurice Aurélien Sosso. .

Ces derniers accuseraient le recteur de leur avoir interdit l’accès sur le campus, ainsi qu’a d’autres responsables de l’Université. Ce que dément la cellule de communication dans sa note rendue publique. « Pour l’instant, le Recteur de l’Université de Yaoundé il n’a signé aucun acte administratif interdisant l’accès au campus à des responsables nommés par Décret présidentiel et, de surcroit, ne saurait le faire sans se référer à la hiérarchie », écrit-elle.

L’on apprend  que la discorde a déclenché  le 11 novembre 2021 à la Direction des Affaires Académiques et de la Coopération. Le recteur de l’Université de Yaoundé y avait effectué une descente pour s’enquérir de la situation des listes de sélection des étudiants en Master et Doctorat, « qui y étaient en souffrance depuis plus de quatre semaines, menaçant la paix sociale au sein du campus ».

« La séance de travail du Recteur a pu identifier les points de blocage et trouver une solution pour leur publication sans délai. Des responsables dont le laxisme et la désinvolture ont été remarqués au cours de la réunion, se sont résolus à braver l’autorité du Recteur en outrepassant ses instructions et commanditant invectives et dénigrements de toutes natures à son encontre dans les réseaux sociaux et dans les médias », rapporte  la cellule de communication.

Elle prévient que « le Chef de la Division de la Restauration et son épouse, formulent des menaces d’attenter à la vie du Recteur depuis la date de la réunion sus évoquée par personnes interposées. Cette situation exige que les mesures de sécurité soient renforcées dans l’enceinte universitaire. C’est uniquement dans cet esprit que les concernés ont été interpelés dans la matinée du lundi 22 novembre 2021. La fouille de leur véhicule a révélé la présence d’armes blanches notamment 08 machettes actuellement détenues par  le Commissariat de police du 5e Arrondissement de Yaoundé, qui a ouvert une enquête ».

Ladite enquête devrait permettre de voir clair sur les causes profondes de cette discorde qui agite le campus.  .


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé