Société › Education

Cameroun : le regard de l’Unesco sur le système éducatif

Le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, a accordé le 21 juillet à Yaoundé une audience à Paul Raymond Coustere, nouveau directeur régional et représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture pour l’Afrique centrale.

Une rencontre qui a porté sur plusieurs points parmi lesquels l’Education. Selon le nouvel ambassadeur de l’Unesco, l’organisation veut aider le Cameroun à rendre son système éducatif plus apte à résister aux épreuves.

« Nous savons qu’il y a des défis. Nous l’avons vu avec Covid. Il existe d’autres attentes en matière de continuité pédagogique. Nous allons travailler dur pour rendre l’éducation plus résiliente. Autrement dit, quel que soit le choc, les enfants doivent continuer à apprendre », souligne-t-il.

Il a été observé que, pendant la pandémie, seuls 3 % des élèves ont poursuivi les cours car la majorité ne disposait pas des outils adéquats et des connaissances de base pour suivre des cours en ligne. Cela a finalement causé une fissure dans le calendrier scolaire.

 Lorsque la pandémie de coronavirus a imposé des mesures sanitaires strictes, l’Unesco s’est associée à l’Unicef pour fournir au gouvernement 15 000 tablettes numériques. L’objectif de ces outils pédagogiques, distribués aux élèves des classes d’examen de certaines écoles, était de leur permettre d’apprendre à la fois en présentiel et à distance.

Comme autres domaines de coopération, le haut responsable a évoqué le programme de la radio communautaire dans lequel le gouvernement a accordé sa confiance à l’Unesco en tant que partenaire technique, mais aussi la valorisation du patrimoine tant naturel qu’immatériel du Cameroun.

Des régions comme l’Extrême-Nord, l’Adamawa et la région de l’Est auront la priorité dans les reconstructions scolaires. L’Unesco conseille au gouvernement d’investir deux fois dans le système éducatif car c’est le cœur du développement du pays.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé