Eco et Business › Finance

Cameroun : le Sénat examine la Loi de finances 2019

La commission des Finances du Sénat a débuté jeudi l’examen de la Loi de finances. Des responsables de départements ministériels se soumettent depuis, à l’exercice des question orales.

Après l’adoption du projet de Loi de finances 2019 par l’Assemblée nationale mercredi, c’est au tour des sénateurs de donner leur quitus pour l’entrée en vigueur de ce texte. C’est que le Parlement camerounais est constitué de ces deux chambres et chacune doit voter les textes législatifs avant leurs promulgations par le chef de l’Etat.

La Loi de finances, relative au budget de l’Etat, pour le prochain exercice s’équilibre en recettes et dépenses à 4850,5 milliards de francs CFA. Soit une augmentation de 161 milliards de Francs CFA par rapport au budget 2018.  Elle consacre la plus grosse enveloppe (675 milliards de Francs CFA) à l’éducation.

La Li de finances présente les nouvelles dispositions fiscales qui seront mises en oeuvre en 2019. Ce sont notamment, de la hausse de certains impôts et taxes, dont celui sur la bière, l’élargissement du champ d’application du droit d’assise aux boissons gazeuses importées, aux produits cosmétiques, aux articles de la friperie, aux pneumatiques, et aux véhicules d’occasion.

Le gouvernement y envisage par ailleurs, l’institution d’une collecte des droits et taxes de douanes sur les téléphones et les logiciels importés. Il est question d’optimiser les recettes afin de faire face à certains défis socio-économiques (finalisation des chantiers d’infrastructures, développement du secteur énergétique, modernisation de l’agriculture et de l’économie, entre autres).

 

 

 

 

 

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut