Opinions › Tribune

Cameroun: Le SNJC invite les professionnels des médias à la vigilance

Pour le Bureau exécutif national, le Président Félix C. Ebolé Bola

Le ministre de la Communication (MINCOM) et le président du Conseil national de la communication (CNC), Issa Tchiroma Bakary et Joseph Befe Ateba respectivement ont, voici quelques jours, interdit la publication par les médias des tendances des élections législatives et municipales du 30 septembre 2013. Ils ont menacé de représailles les organes qui s’aventureraient dans cette voie.

Le Syndicat national des journalistes du Cameroun (SNJC) voudrait rappeler à ces deux personnalités que le Code électoral de la République du Cameroun stipule, en son article 109, que «le dépouillement du scrutin et le recensement des votes se font dans chaque bureau de vote immédiatement après la clôture effective du scrutin, en présence des électeurs qui en manifestent le désir dans la mesure où la salle peut les contenir sans gêne pour le déroulement des opérations». Il est donc ainsi clair que le législateur a voulu sacraliser la transparence des opérations de vote dans notre pays. Et vouloir interdire la publication de chiffres connus du public constitue une entorse à la liberté d’expression et à la démocratie.

Face à ce qui précède, le SNJC:

– Met en garde les autorités contre toute forme d’intimidation et toute tentative de musèlement des médias, aussi bien nationaux qu’internationaux, dans le cadre du processus électoral en cours;

– Invite les professionnels des médias à la plus grande vigilance, face à des man uvres relevant d’une autre époque;

– Encourage les femmes et les hommes des médias à exercer leur métier sans faiblesse et avec professionnalisme, en s’abstenant de diffuser des informations susceptibles de nuire à la paix sociale et à la concorde nationale.

Pour le Bureau exécutif national
Le Président
Félix C. Ebolé Bola

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut