Politique › Sécurité

Cameroun : le Sous-préfet et le maire d’Ekondo Titi décèdent après l’explosion d’une mine

Crise anglophone
Timothée Aboloa, Sous-préfet d'Ekondo Titi

Le convoi des deux autorités administratives a roulé sur cet engin posé par des sécessionnistes ambazoniens.

Selon certaines sources, la scène s’est produite aux environs de 11H30 ce mercredi 2 mars 2022. La ville côtière d’Ekondo Titi, département du Ndian dans la région du Sud-Ouest a vu disparaître ses deux de ses autorités administratives.

Son Sous-préfet, Timothée Aboloa ainsi que son maire, Nanji Kenneth ont perdu la vie après une embuscade tendue par des séparatistes ambazoniens.

« Le convoi du maire et du sous-préfet était en tournée socio-économique lorsque leur véhicule a roulé sur un engin explosif autour de Bekora, localité située dans l’arrondissement d’Ekondo-Titi », indique le préfet du département du Ndian, Gilbert Guibai Baldena.

« Il y a eu six morts dont le sous-préfet, le maire, le chauffeur et des militaires », ajoute le préfet.

Engin explosifCes derniers auraient posé un mines sur le chemin qu’allait parcourir le véhicule du Sous-préfet. Se trouvait aussi dans le convoi, Ebeku William, président de la section du RDPC, l’adjudant Akono du bafumar sécurité et Meh Stanley, le chauffeur.

Les ambazoniens ne sont pas à leur premier forfait avec l’utilisation des mines. Ils avaient déjà utilisé ce même moyen au Nord-Ouest pour s’en prendre aux militaires du Bataillon d’intervention rapide, Bir.

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé