Société › Education

Cameroun : le Tribunal administratif réhabilite le Pr Messanga Nyamding dans ses fonctions à l’IRIC

Le 22 mars 2021, il avait été mis à la disposition de l’annexe de la faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université de Ngaoundéré, annexe Garoua.


Dans une ordonnance rendue le 15 octobre 2021, le Tribunal administratif juge recevable la plainte du professeur Pascal Charlemagne Messanga Nyamding et suspend les effets de la décision qui l’affecte à Ngaoundéré.

Cette décision d’affectation à l’annexe de la faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université de Ngaoundéré, annexe Garoua,  était parue aux yeux du professeur Nyamding comme un règlement de compte politique du ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr Jacques Fame Ndongo.

Approché par le confrère Ernest Obama, celui qui occupait avant son affectation, le poste de chef de département de l’Intégration et de la Coopération, n’a pas caché sa joie. « J’ai toujours dis que le Cameroun de Paul Biya est un Etat de droit…. Je suis en conférence actuellement à l’Université de Ngaoundéré, je voudrais prendre tout le temps pour voir ce qui se passe. Mais en réalité c’est la victoire de la justice » , s’est-il réjoui.


« J’ai énormément souffert. Je voudrais saisir cette opportunité pour rassurer ceux qui ont cru qu’il fallait me détruire que, sans rancune, je ne ferais ni chasse aux sorcières, ni règlement de compte. Je continue à croire qu’avec l’Etat de droit, on va avancer« , a poursuivi le professeur en contrat avec l’Iric depuis 2001.

Mais il faut dire que la décision du Tribunal administratif au sujet de cette affection à Ngaoundéré, ne repose que sur la forme. A présent que la plainte du requérant est jugée recevable avec  suspension des effets de la décision du ministre Fame  Ndongo, le tribunal devrait maintenant la juger dans le fond.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé