Société › Faits divers

Cameroun : l’éboulement tue quatre jeunes à l’Est

Quatre personnes sont mortes dans un chantier minier
Chantier minier

Ils ont été surpris par l’effondrement d’une galérie dans un chantier minier.

Ils sont partis à la recherche de l’or, mais la terre les a engloutis et ils ne reviendront  plus jamais vivants. Abdoul Bangui 32 ans, Ayouba Hamidou 27 ans, Gbakogo Pentos 27 ans et Wijife Goltra sont les quatre jeunes qui ont perdu la vie dans un chantier  minier appartenant à la société chinoise Huanting. C’est dans la localité de Belekoubou département de la Kadey, région de l’Est.

De sources médiatiques, la galérie principale d’un trou du chantier minier a chuté lorsque les quatre jeunes et trois autres étaient  déjà à l’intérieur dudit trou à la recherche de l’or. Ils ont eu accès au chantier de manière frauduleuse et leur aventure a été stoppée dans la nuit du 12 au 13 avril 2022 par la violence de la terre. Le village a été alerté par le bruit de l’effondrement avant de ruer vers le lieu du drame. Sur les sept jeunes qui étaient présents dans le chantier, seuls trois sont rescapés.

Alerté, le préfet de la Kadey a fait une descente sur le terrain en compagnie d’autres autorités de la localité. Une enquête a été ouverte par  le ministère public pour tirer au clair les causes exactes de l’incident, informent nos confrères de camer.be.

Par ailleurs, ce n’est  pas la première fois que des personnes perdent la vie dans des chantiers miniers en cours d’exploitation ou abandonnés. En 2017, l’organisation non gouvernementale Forêt et développement rural a dénombré 43 morts sur les sites miniers exploités puis abandonnés par les sociétés minières. En dehors des cas de décès, les jeunes ont tendance à abandonner les études pour aller chercher de l’or sur ces sites dangereux afin d’assurer leur survie.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé