› Non classé

Cameroun : l’écrivaine Calixthe Beyala fait fermer une école

(c) Droits réservés

Le groupe scolaire « Le Paradis des anges de Kotto », dans la ville de Douala, a finalement fermé ses portes après une âpre bataille juridique contre l’écrivaine d’origine camerounaise.

La récente fermeture de l’école « Le Paradis des anges » constitue une victoire pour l’écrivaine Calixthe Beyala qui était poursuivie par ledit établissement sous le motif de nuisance sonore aux heures de cours. Elle est par ailleurs l’accomplissement d’un acte du préfet du Wouri qui avait ordonné, en juin, la délocalisation de cette école.

« Le Paradis des anges » avait engagé des poursuites en octobre 2017 contre la romancière. Elle était accusée de mettre le volume au plus haut niveau afin de perturber le déroulement des cours.

Calixthe Beyala dénonçait pour sa part l’illégalité de la structure. Le Paradis des anges avait une autorisation pour le troisième arrondissement de la ville de Douala, mais se retrouvait dans le cinquième. La romancière se plaignait par ailleurs des projectiles que lançaient les élèves dans sa résidence.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut