Société › Education

Cameroun : l’Enam veut recouvrer sa crédibilité

Le directeur de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM), vient de renvoyer deux étudiants pour faiblesse académique.

Dans une décision signée du 9 mars dernier, Bertrand Pierre Soumbou Angoula décide d’exclure deux élèves pour insuffisances académiques. Le premier se nomme Mbaitoubam Junior Steve, de la Section Douane du cylcle B de la Division des régies financières. Il a obtenu une moyenne de 5,03/20.

Le second s’appelle Koinodji Bertin, élève en Section Administration générale, Cycle A. Il a certes fait mieux que le précédent mos n’a obtenu que la note 9,17/20.

A travers ces deux décisions, le jeune directeur de l’Enam tend à déconstruire l’idée suivant laquelle l’Ecole nationale d’administration et de magistrature est une structure pour cancres. Dans un contexte où une partie de l’opinion nationale pense que l’intégration à cette école se fait, soit par parrainage ou par achat de places. D’aucuns pensent également que la qualité des produits ne reflètent pas toujours l’idéal de management espéré sur le terrain.

Au fil des années, l’institution a perdu en crédibilité sur le coup de nombreux scandales.  Si bien que lors de la dernière élection présidentielle, le candidat du Social démocratic front, Joshua Osih, annonçait qu’il fermerait cette école s’il était élu président de la République


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé