Société › Société

Cameroun: Les avocats reprennent du service dès ce mardi

Le mot d’ordre de grève est levé. Le premier ministre annonce la création d’une commission mixte

A l’issue de réunion du conseil de l’ordre des avocats tenue ce lundi, 22 juin à Yaoundé, le communiqué rendu public est clair : « le conseil de l’ordre a décidé à l’unanimité de ses membres, de la levée du mot de suspension du port de la robe à compter du mardi, 23 juin 2009 sur l’ensemble du territoire national ». Le document signé du bâtonnier Eta Bessong junior indique, que cette suspension du mouvement d’humeur tient compte des « missions dévolues au barreau dans la distribution du service public de la justice », ainsi que de « l’évolution significative » des négociations avec les membres de l’assemblée nationale auprès du vice-premier ministre, ministre de la justice garde des sceaux, selon une radio locale. Les différentes parties ont essayé de trouver un terrain d’entente au lendemain du mot d’ordre de grève générale lancée par les avocats. Le premier ministre à l’issue d’une rencontre avec le bâtonnier, annonce la création d’une commission mixte qui sera chargée de recueillir les propositions de solutions qui devront palier aux problèmes que rencontrent les avocats dans l’exercice de leur fonction au quotidien. Une avancée considérable qui a fait baisser la tension au sein de l’ordre des avocats.

Revendications
A l’origine de la récente grève des avocats, plusieurs actes du gouvernement que ceux-ci estiment constituer des dangers à l’épanouissement de leur profession dans un pays comme le nôtre. Il y a d’abord eu une circulaire du premier ministre dénoncée par les avocats. Signée le 30 avril 2009, la lettre mentionne que la négociation et le règlement des honoraires des avocats, sont désormais soumises à l’appréciation du ministre en charge de la justice. Une mesure qui viole la loi, car les honoraires des avocats, sont librement débattus entre l’avocat et son client, selon les avocats qui citent alors l’article 23.2 de la loi du 19 décembre 1990, qui organise la profession d’avocat dans notre pays. De même, les avocats dénoncent les atteintes à leur métier, dont la récente condamnation de leur collègue, Me Abessolo Etienne à 15 ans de prison dans le cadre du procès en appel du port autonome de Douala. Il a perçu la rondelette somme de 189 millions de F Cfa, après avoir été constitué par le pad dans le but de permettre au gouvernement, de recapitaliser la structure à hauteur de plus de 5 milliards de Fcfa. Me Abessolo a été placé à la maison d’arrêt de New Bell à Douala, alors qu’il avait été acquitté à l’issue de ce même procès en instance. D’où la grogne des avocats qui avaient décidé d’entamer un mouvement général de grève le 11 juin dernier. Maintenant que ce mot d’ordre est levé, l’on attend de voir si les hommes en robe vont poursuivre leur mobilisation pour protester contre la condamnation de Me Abessolo.

Au Cameroun, on compte près de 2 200 avocats inscrits au barreau pour cette année 2009.


www.redko.be/avocat2.jpg)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut