Politique › Institutionnel

Cameroun: Les chantiers du nouveau Ministre de la Communication

Issa Tchiroma Bakary a déjà tracé sa feuille de route

Issa Tchiroma Bakary est donc le nouveau ministre de la communication au Cameroun, suite au réaménagement gouvernemental survenu le 30 juin 2009. Il prend ainsi les rênes d’un département ministériel très sensible au regard des missions qui sont assignés à ce ministère notamment la mise en valeur de l’image du Cameroun tant au plan local qu’au niveau international. Même si Jean Pierre Biyiti Bi Essam l’ex locataire de ce ministère (muté au ministère des Postes et Télécommunications) avait essayé de poser les bases de cette immense tâche, on peut affirmer, toutes proportions gardées, que beaucoup reste à faire dans la grande famille communicationnelle.

Lors de la cérémonie d’installation le 1er juillet 2009, le nouveau ministre s’est vu entourer par des professionnels de la communication, notamment le personnel de son ministère mais également de nombreux journalistes de la presse publique et privée national et internationale. Cette affluence était simplement une manière de venir encourager un homme politique qui a toujours su cohabiter avec les journalistes. En effet bien avant sa nomination Issa Tchiroma Bakary était l’homme politique le plus écouté dans les médias surtout audiovisuels. Il n’a jamais hésité d’apporter son expertise dans la construction de la nation camerounaise. Les producteurs des émissions politiques de toutes les radios de la capitale camerounaise en ont fait une véritable personnalité ressource.

Le premier grand défi du nouveau ministre de la Communication(Mincom) sera donc à coup sûr de mettre un terme au vieux conflit qui a toujours existé entre les journalistes de la presse privée et ceux de la presse de service public. Et là le nouveau ministre de la Communication a déjà sa petite idée :  » Nous avons reçu des journalistes de renom parce que nous avons une vision de la Communication qui doit un peu rompre avec la manière traditionnelle. Le chef de l’état m’a fait confiance pour que la Communication, qui est un outil important soit au service de la nation « . Issa Tchiroma estime donc en bon connaisseur du secteur que  » La communication doit être au service du développement et ce que je souhaite c’est faire en sorte que disparaisse l’antagonisme qu’il ya entre la presse officielle et la presse privée, entre les faiseurs d’opinion et les objectifs poursuivis par ceux qui nous gouvernent « . Le nouveau patron de la communication pense qu’il ya des confits qui n’ont aucune raison d’être dès lors que les uns et les autres sont logés à la même enseigne, notamment les difficultés économiques et la pauvreté.

Au regard du rôle majeur que joue la communication pour le développement d’un pays Issa Tchiroma Bakary affirme que son souhait est de faire de la communication un outil de rapprochement des camerounais, un instrument qui consolide les acquis de paix et de solidarité .Mais le nouveau ministre de la communication devra aussi mettre un terme à l’anarchie qui sévit dans le processus d’attribution des fréquences au Cameroun, la mise en application de la convention de Florence souhaitée par les patrons de presse, accélérer le processus de recrutement et d’intégration des diplômés des écoles de communication. Il s’agit aussi et surtout de revoir la condition des hommes de médias généralement mal payés dans les structures de communication. Enfin, Issa Tchiroma Bakary, devra résoudre les problèmes d’éthique et de déontologie dans la presse camerounaise, en séparant le bon grain de l’ivraie.

Issa Tchiroma, ministre de la communication
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut