Sport › Football

Cameroun : les conditions d’éligibilité à la Fecafoot au centre des débats

Gilbert Schlick, président de la Commission électorale à la Fécafoot
Réunie hier à Yaoundé, la Commission électorale, impassible, entend poursuivre le processus pré-électoral en dépit de l’apparition de premiers contentieux. Le président de cette commission, le magistrat Gilbert Schlick, a présenté sommairement les conditionnalités à remplir pour briguer un mandat dans les différents organes.

Lors d’une conférence de presse tenue hier au siège de la Fécafoot, Gilbert Schlick le président de ladite commission a livré quelques explications sur le processus électoral à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). A en croire ses explications, sept réclamations ont été enregistrées à la suite des 406 clubs autorisés à prendre part au processus le 17 août dernier. Parmi celles-ci ont n’a noté celles de certains secrétaires généraux de ligues départementales (Ndé, Manyu) relatives à ses omissions et celles de certains présidents de clubs à l’instar d’Emmanuel Maboang Kessack. L’ancien Lion indomptable, officiellement candidat depuis hier, a dénoncé la présence sur la liste de 42 clubs fictifs.

Ce dernier a obtenu la semaine dernière, en procédure d’urgence, la suspension de la décision de la Commission d’arbitrage publiant ladite liste par la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun. Une décision qui n’influe guère sur le processus selon la commission électorale qui entend s’appuyer sur cette décision de la commission de recours de la Fécafoot déboutant Emmanuel Maboang Kessack, qui entend user de tous les recours possibles pour revoir le fichier électoral.

Être affilié et avoir participé aux compétitions organisées par le Fédération camerounaise de football (Fécafoot) au cours de la saison 2020-2021 sans avoir été déclaré forfait général par une décision définitive d’un organe juridictionnel. Telles sont les deux conditions nécessaires pour participer aux élections dans les ligues départementales.

Double nationalité

Elles ont été rappelées hier au siège de la Fecafoot par la commission électorale de la Fecafoot. Laquelle a annoncé le lancement des appels à candidature aux postes président ; vice-président, membres des Ligues départementales ainsi que les délégués des dites ligues aux assemblées générales. Les dossiers seront reçus jusqu’au mercredi 1er  septembre 2021 dans les ligues départementales ainsi qu’au service courrier de la Fecafoot.

Sur la question principale des conditions d’éligibilité du président de la Fecafoot, selon la commission, il s’agit d’un processus camerounais réservé aux camerounais. L’article 36 des statuts de la Fecafoot, rappelle les conditions générales d’éligibilité pour tout candidat au poste de membre du Comité exécutif. Il ou elle doit remplir les conditions suivantes :

        a) être citoyen camerounais jouissant de ses droits civiques ;

        b) être âgé de 21 ans au moins et 75 ans au plus ;

        c) n’avoir pas été condamné à une peine définitive privative de liberté sans sursis supérieure à trois (03) mois ;

        d) n’avoir pas été condamné à une peine définitive privative de liberté assortie de sursis simple ou avec probation supérieure à six (06) mois ;

        e) ne pas avoir été condamné dans les cinq ans qui précèdent l’Assemblée générale élective à une sanction de suspension de deux (02) ans minimum relative à des faits disciplinaires et/ou de violation de l’éthique sportive par un organe juridictionnel ;

        f) Avoir joué un rôle actif dans le football en qualité de dirigeant, promoteur ou directeur d’une équipe ou d’une école de football, joueur ou ancien joueur, entraîneur, arbitre, médecin sportif, officiel d’un club de football, journaliste sportif ;

        g) Tout candidat au poste de membre du Comité Exécutif de la Fecafoot doit se soumettre à un contrôle d’intégrité diligenté par la Commission d’Éthique de la Fecafoot et dont les modalités sont définies par le Code d’Éthique de la Fecafoot.
        h) La Commission d’éthique transmet immédiatement ses conclusions à la Commission électorale, lesdites conclusions conditionnent la recevabilité de la candidature.

Par ailleurs, tout candidat doit être parrainé par cinq (05) délégués à l’Assemblée générale de la Fecafoot. Un délégué ne peut parrainer plus d’un candidat pour chacune des Ligues régionales représentées au Comité exécutif et pour le représentant des corps de métiers.  Enfin,  un membre du Comité exécutif ne peut être simultanément membre d’une Commission indépendante.

Il n’est donc nullement interdit d’avoir la double nationalité dans ce texte. Tant que vous êtes camerounais jouissant de vos droits et que vous respectez toutes les autres conditions. Sinon, Joseph Antoine Bell, qui possède également un passeport français n’aurait pas été candidat à la présidence de la Fécafoot en 2018.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé