› Politique

Cameroun : les défis qui interpellent le nouvel évêque du diocèse de Mamfé

Le nouvel évêque de Mamfe a pris fonction
Cérémonie d’ordination du nouvel évêque de Mamfe

Mgr Aloysius Fondong Abangalo a pris s fonction ce  jeudi 05 mai 2022 à la cathédrale saint Joseph de Mamfe dans le département de la Manyu, région du Sud-Ouest.

 

 

Nommé par le pape François le 22 février 2022 à la tête du diocèse de Mamfe, Mgr Aloysius Fondong Abangalo a pris possession de la charge canonique. C’était au cours d’une messe ponctificale présidée par l’archevêque métropolitain de Bamenda Mgr Andrew Nkea, par ailleurs président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun.

La cérémonie de prise de fonction a connu la présence du nonce apostolique au Cameroun et en Guinée équatoriale Mgr Julio Murat et du représentant du chef de l’Etat, le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense Joseph Beti Assomo. Les prêtres des 26 paroisses du diocèse ainsi que les fidèles catholiques n’ont pas manqué de venir soutenir celui qui a remplacé Mgr Andrew Nkea.

Né le 05 juin 1973, le plus jeune évêque du Cameroun est désormais appelé à remplir trois fonctions. Il va enseigner la parole de Dieu, sanctifier le peuple et de gouverner. De ces fonctions découle un double défi, consistant à poursuivre l’évangélisation et à contribuer à ramener la paix dans sa localité plongée dans la crise anglophone.

En effet, le diocèse de Mamfe est situé dans la région du Sud-Ouest qui est l’une des deux régions en crise depuis 2016. Ce territoire ecclésiastique comprend les départements de la Manyu, du Lébialem, ainsi qu’une partie du Koupe Manengouba. Il a été le théâtre de plusieurs enlèvements de prêtres. Un missionnaire d’origine kenyane, le père Comas Omboto Ondari a été assassiné dans la localité de Nkembong dans la soirée du 21 novembre 2018. Les 60 000 fidèles de ce diocèse sont encore de près ou de loin, sous la menace des violences liées à la crise sécuritaire.

A ce sujet, le célébrant principal, Mgr Andrew Nkea a exhorté le nouveau promu à raviver la foi et l’espoir de ses fidèles. A ces derniers, l’archevêque a demandé de soutenir le nouvel évêque dans l’accomplissement de ses missions. Et ce n’est pas tout. Dans un contexte marqué par la crise, le nouvel évêque devra travailler en synergie avec les autorités étatiques pour ramener la paix dans son territoire ecclésiastique et dans la région.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé