› Eco et Business

Cameroun: Les délais et coûts de passage portuaire en étude à Douala

C’est à la faveur d’un séminaire organisé par les chargeurs du Cameroun

L’initiative, une fois de plus, est celle du CNCC, le Conseil National des Chargeurs du Cameroun. Depuis ce jeudi 03 décembre, il est question pour les séminaristes présents au siège du Gicam à Douala d’échanger sur le thème : Les techniques d’évaluation des délais et des coûts de passage portuaire à l’importation et l’exportation. Y prennent part, les importateurs/exportateurs et les opérateurs économiques, les transitaires et les commissionnaires agréés en douane, les consignataires et les acconiers. Le séminaire porte sur quatre modules, tout d’abord les Missions et réalisations du Conseil National des Chargeurs du Cameroun au profit des importateurs et exportateurs, le module 02 porte sur les prestataires de services et opérations portuaires. Le troisième module concerne les coûts et tarification des prestations portuaires à l’import et à l’export et le dernier, la gestion de coûts et délais de passage portuaire à l’import et à l’export.

Les objectifs sont de divers ordres, affirme t-on au CNCC, identifier les opérateurs portuaires intervenant dans le passage portuaire de la marchandise, définir et donner la structure des coûts de passage, identifier les faux frais, quantifier ces coûts et ces délais tout en montrant leur impact dans le processus d’acheminement de la marchandise, proposer des mesures susceptibles de réduire ces coûts et ces délais. Au sortir de ce séminaire, le chargeur doit être armé pour gérer au mieux ses opérations de passage portuaire et pour minimiser les coûts y relatifs. L’évaluation des coûts et délais de passage de la marchandise concerne le segment qui va de l’entrée de l’enceinte portuaire et jusqu’à la mise sous-palan. Ces coûts sont directement supportés par la marchandise.

La réduction de ces coûts est facteur d’amélioration de la compétitivité de notre commerce extérieur.
Pour rappel, ce séminaire quoi s’achève ce vendredi 04 décembre, est le dernier d’une série de huit que le CNCC a lancé depuis mars 2009 à travers plusieurs villes du Cameroun, avec pour but de professionnaliser les chargeurs, améliorer les délais de passage portuaire et réduire les coûts portuaires et l’information permanentes des chargeurs sur les conseils pratiques nécessaires au redressement et à l’épanouissement des importateurs/exportateurs au sein de la chaîne de transport et du commerce international.

Port de Douala
www.carnets-voyage.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut