Politique › Institutionnel

Cameroun : les députés en ordre de bataille contre la prolifération des armes

Les armes circulent à profusion dans certaines régions

C’est l’engagement pris par la chambre basse du parlement impliquée dans cette lutte lors d’un forum de sensibilisation et d’information ce 21 juin.

Le Cameroun vient de faire un pas de plus contre la lutte contre la prolifération des armes. Ce 21 juin, les députés ont débattu à l’Assemblée nationale pour se doter d’une nouvelle loi portant régime général des armes et des munitions du pays. Ce texte devrait permettre de lutter efficacement contre la fabrication et les trafics illicites, ainsi que la prolifération des armes légères et de petit calibre.

Selon les experts, une arme légère, par opposition à une arme lourde, est une arme qui peut être transportée et utilisée par un seul individu sans que l’utilisation d’un support, tel un trépied, soit indispensable. Quant aux armes de petit calibre, elles sont destinées à un usage individuel. Elles sont constituées notamment les pistolets, les fusils, les mitraillettes, les fusils d’assaut et les mitrailleuses légères.

Les experts ajoutent que la circulation des armes légères et de petits calibres (ALPC) en Afrique et au Cameroun en particulier reste préoccupante. «La porosité des frontières notamment à l’Est Cameroun, la crise sociopolitique dans le Nord-Ouest, le Sud-Ouest, le groupe Boko Haram dans l’Extrême-Nord aggravent la prolifération de ces armes » explique Ngalim Eugine Nyuydine, un expert des questions d’armes légères et de petits calibres.

D’où le forum des parlementaires sur la question ce mardi afin de trouver des solutions face aux attaques terroristes, braquages et autres meurtres perpétrés avec ces armes. Face à cette situation, l’expert Ngalim Eugine Nyuydine propose la création d’une commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres.

Le forum des parlementaires de ce 21 juin est placé sous le thème: « Relier les points: améliorer la mise en œuvre de l’agenda Femmes, Paix et Sécurité, le Programme d’action des Nations Unies et de l’Agenda 2030 par l’engagement et action parlementaire accrus dans les processus internationaux ». L’initiative est de la commission de défense nationale et de la sécurité nationale de l’Assemblée nationale en partenariat avec divers organismes des Nations Unies.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé