Politique › Institutionnel

Cameroun: Les députés reprennent du service

La session de mars 2009 s’ouvre ce mardi au palais de verre de Yaoundé

Après trois mois de vacance, les élus de la nation reprennent du service ce mardi 03 mars 2009 au palais de verre de Ngoa Ekelle à Yaoundé. Le palais de verre a, à cet effet, subi une cure de jeunesse pour recevoir ses illustres invités. A l’hôtel des députés de Yaoundé, tout semble avoir été mis en uvre pour permettre aux députés de la nation d’y passer un séjour agréable. Même si rien n’a filtré au sujets des éventuels projets de lois que le gouvernement devra soumettre à l’attention des élus de la nation, tout porte toutefois à croire que cette session de mars, la première de l’année législative, devra se prononcer sur un certain nombre de textes à portée internationale surtout les ratifications. Une façon pour le gouvernement de poursuivre dans la sérénité son programme politique. Comme à l’accoutumée les cinq partis représentés au parlement feront à nouveau entendre leur voix : Le Social Démocratic Front de Ni John Fru Ndi, le MP du transfuge du parti au pouvoir Jean Jacques Ekindi, l’UDC d’Adamou Ndam Njoya, l’UNDP de l’ancien premier ministre Maîgari Bello Bouba, et le RDPC du président Paul Biya.

Il faut dire que cette session de mars sera marquée dans les prochains jours par l’élection du bureau de l’assemblée nationale. Les députés auront ainsi à choisir le nouveau président de l’auguste chambre, un premier vice – président, cinq autres vice-présidents, quatre questeurs et douze secrétaires. En outre, les parlementaires auront à constituer les 09 commissions de l’Assemblée Nationale et élire les différents bureaux. Les élus du peuple devront aussi élire les présidents des groupes parlementaires des partis politiques ainsi que les présidents des différentes commissions. A noter que ce sont les présidents des groupes parlementaires qui présentent les candidatures des élus de la nation à l’élection du président du bureau de l’Assemblée Nationale. Dans certains salons feutrés de la capitale, l’on s’interroge sur la reconduction au perchoir de l’actuel président de l’assemblée nationale Cavaye Yéguié Djibril, qui a déjà passé dix sept ans à la tête de l’auguste chambre. Les revendications identitaires des députés du grand nord Cameroun notamment au sujet de l’admission des fils et filles de cette partie du Cameroun à la nouvelle école normale supérieure de Maroua , ont amené certains observateurs à évoquer la thèse d’une rupture probable entre les instances supérieures du parti au pouvoir et le président de l’Assemblée Nationale, par ailleurs membre du comité central de ce parti. Et selon le règlement intérieur de l’auguste chambre, c’est au doyen d’âge , Joseph Mboui que revient la présidence de l’ouverture de la session en attendant l’élection du bureau de l’assemblée. La session de mars sera aussi marquée par l’absence du secrétaire général adjoint, Samuel fonka Azu’u, porté à la tête d’Elections Cameroon(ELECAM) qui sera à coup sur l’un des sujets majeurs de cette session. Les élus de la nation auront aussi à trouver un nouveau président pour la commission des affaires étrangères afin de pallier la démission d’Ayah Paul. Des moments intenses que s’apprêtent à vivre les locataires du palais de verre de Yaoundé.

Assemblée nationale du Cameroun
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut