› Eco et Business

Cameroun: Les entreprises de production appelées à plus de vigilance

Un atelier d’information sur l’importance de la métrologie dans l’entreprise se tient à la Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (Ccima)

Cemacmet
L’atelier qui s’achève ce jour est une initiative de Cemacmet, l’organe d’appui en métrologie dans les pays de la Communauté économique et monétaire d’Afrique Centrale (Cemac). Ceci, avec la collaboration de l’Institut allemand de la métrologie (Ptb), qui est le partenaire technique de la Cemac dans le projet de Mise en place d’un système régional de métrologie pour soutenir le processus Ape dans la zone Cemac. Ce projet vise à mettre en place un système régional de métrologie pour permettre aux entreprises de la région d’améliorer leur production, en faisant recourt à des services d’étalonnage internationalement reconnus pour leurs instruments de mesure. Cet atelier concerne les chefs d’usine et responsables qualité des entreprises ayant besoin des services de la métrologie (Agroalimentaire, agriculture, phytosanitaire, transformation, aéronautique, peinture, hydrocarbures, etc.) L’atelier vise trois objectifs majeurs: expliquer les éléments de base de la métrologie, démontrer l’importance de la métrologie pour l’assurance de la qualité dans la production industrielle et informer sur les possibilités d’une coopération régionale dans la métrologie. Pendant deux jours, les participants, 20 au total, vont acquérir des connaissances fraîches sur le mesurage dans l’entreprise, l’importance de la métrologie dans le marché, etc.

Erreurs fatales
Les formations sont assurées par Aristide Nguedeu et Fiacre Ndingatoloum Noudjoutar, respectivement Directeur général de Digital Sarl et expert en métrologie de la Cemac et secrétaire permanent de Cemacmet. D’après le point focal, l’ignorance n’amène pas seulement à proposer des produits qui pèsent moins que les poids indiqués sur les étiquettes. Cela peut être que des produits pèsent plus que les poids indiqués, relève Bertholett Tchami. Par exemple, une entreprise qui fabrique le fer sait que son fer mesure 12 mètres. Alors qu’en réalité, cette barre mesure 12,5 mètres. Quand il livre 200 barres de fer, il y a un surplus de 0,5 mètres sur chaque barre. C’est une perte énorme au niveau de la matière première. Tout ceci parce que l’instrument de mesure n’est pas respecté , développe l’expert du Mincommerce. L’atelier qui se tient à la Ccima est donc une sorte de sonnette d’alarme.

La Ccima à Douala
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé