Politique › Sécurité

Cameroun : les évadés d’une prison nigériane recherchés

©Droits réservés
Les gouverneurs des  régions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest, de l’Extrême-Nord, de l’Adamaoua et du Littoral sont en éveil total depuis le 21 juin dernier. Objectif, stopper la course de certains des 1850 évadés d’une prison de l’État d’Imo dans le Sud-Est du Nigéria.

Renforcement de la vigilance aux frontières,  multiplication des contrôles, rafles et bouclages, sont les mesures sécuritaires particulières prises pour limiter les infiltrations des fugitifs sur le territoire camerounais. Quelques-uns des 1850 évadés d’une prison de l’État d’Imo dans le Sud-Est du Nigéria en avril dernier, se sont réfugiés au Cameroun.

Les mesures sécuritaires prises pour les rattraper  ont été commandées par Paul Atanga Nji, le ministre camerounais de l’Administration dans un message porté transmis aux gouverneurs des cinq régions limitrophes avec le Nigéria.

Il s’agit des régions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest, de l’Extrême-Nord, de l’Adamaoua et du Littoral qui partagent environ 1000 km de frontière avec ce pays voisin. La frontière entre ces deux Etats fait souvent face notamment au grand banditisme, au terrorisme, à la piraterie maritime, et des trafics illicites.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé