› Santé

Cameroun : les filles de 15 à 24 ans, neuf fois plus contaminées au VIH que les garçons

Les élèves, parmi les plus vulnérables au VIH

Constat du Comité de lutte contre le Sida, rapporté dans un artiche publié en septembre dernier sur le site officiel du ministère de la Santé Publique.  

Ce 1er décembre est Journée mondiale de lutte contre le Sida. Au Cameroun, d’après les statistiques du ministre de la Santé Publique (Minsanté), les personnes les plus contaminées  par le VIH sont les jeunes filles âgées de 15 à 24 ans. Contrairement aux jeunes garçons de la même tranche d’âge.

Situation inquiétante même si le taux de prévalence est en baisse au sein de la tranche la plus vulnérable. Entre 2004 et 2020 en effet, le Minsanté révèle que « le taux de prévalence du VIH est passé de 5,6% à 2, 7% au sein de la population âgée entre 15 et 49 ans ». Et l’on note une baisse considérable des nouvelles infections  de 47.958 en 2004 à 11.175 (Spectrum 2021).

Cependant, pour poursuivre la lutte contre le Sida, le Minsanté  a élaboré de nouvelles orientations. Notamment l’augmentation de  la couverture en antirétroviraux chez les enfants, les jeunes et les adolescents; La réduction de l’incidence de l’infection à VIH chez la jeune fille dont l’âge est compris entre 15 et 24 ans; La promotion de  l’Auto dépistage comme stratégie complémentaire,  visant à accroître les connaissances sérologiques du VIH et  la rétention aux soins et au traitement des personnes vivant avec le VIH en contexte de Covid-19.

Pour cette journée mondiale de lutte contre le Sida, l’OnuSida met un accent  sur l’éradication urgente des inégalités dans la gestion des pandémies. D’où  le thème : « Mettre fin aux inégalités. Mettre fin au Sida. Mettre fin aux pandémies ».


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé