› Politique

Cameroun : les gouverneurs des régions discutent du contexte socio-économique tendu

Les gouverneurs sont en conclave à Yaoundé
Gouverneurs de régions (Photos d’archives)

Les autorités administratives prennent part à leur première rencontre semestrielle de l’année 2022 à Yaoundé, du 08 au 09 août 2022.

Les effets de la crise ukrainienne sur le monde, marqué par la flambée qui s’aggrave au Cameroun sont au cœur des travaux. Autour de cet épicentre, gravitent les conséquences de la pandémie à corona virus au pays, ainsi que les défis sécuritaires marqués par le grand banditisme avec les enlèvements et demandes de rançons.

Pour cette première rencontre semestrielle, les patrons des régions circonscriptions administratives sont réunis depuis ce lundi matin autour du ministre de l’Administration territoriale Paul Atanga Nji. L’objet de la rencontre de deux jours est de réfléchir sur le thème « autorités administratives et défis sécuritaires en période de contraintes socio-économiques ».

Au cours des échanges, les gouverneurs présenteront la situation sécuritaire et  socio-économique dans leurs différentes régions. Prennent aussi à ces travaux, le ministre du Commerce, celui de la Santé publique. Tandis que Luc Magloire Mbarga Atangana expose sur les mesures prises ou envisagées pour lutter contre l’inflation, Manaouda Malachie se penchera sur la lutte  contre les faux médicaments  et le trafic illicite des produits pharmaceutiques.

La communication conjointe de la Délégation générale à la sureté nationale et du secrétariat d’Etat à la Défense marquera un autre point essentiel de la rencontre.

En ouvrant les travaux ce matin, le ministre de l’Administration territoriale (Minat) a insisté sur la traque des terroristes et des bandits de grand chemin. Pour cela, Paul Atanga Nji a prescrit d’intensifier le renseignement prévisionnel.

« Lorsque les terroristes et les bandits de grand chemin pense qu’ils se cachent, ils sont plus que jamais proches de nos forces de maintien de l’ordre. Les malfaiteurs doivent être traqués dans leurs derniers retranchements, interpellés et remis à la justice (…) Et pour avoir le bon renseignement, les autorités administratives doivent maintenir une bonne collaboration avec les populations civiles (…) Plus que jamais la recherche du renseignement prévisionnel doit être un devoir permanent des autorités administratives et des forces de maintien de l’ordre », a recommandé le Minat.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé