Politique › Sécurité

Cameroun : les huit agresseurs de Sylvain Mvondo arrêtés

Huit bandits de grand chemin arrêtés
Présumés braqueurs présentés à la presse

Les présumés responsables de plusieurs agressions et vol à main armée ont été présentés à la presse ce vendredi 19 août 2022 à la direction de la police judiciaire à Yaoundé.

Leur course s’est achevée, leurs activités sont aux arrêts. Huit présumés bandits de grand chemin sont entre les mains des forces de sécurité. Menottés et enchaînés, ils ont été présentés cette fin de matinée aux hommes et femmes de médias. Les éléments de la sous-direction des enquêtes criminelles a mis la main sur ces présumés braqueurs après la commission d’un forfait de trop. Dans la nuit du 14 au 15 juin 2022, ils ont fait irruption au domicile du directeur de la programmation des investissements publics au ministère de l’Economie, Jean Sylvain Mvondo.

Là, ils ont multiplié des exactions et emporté plusieurs biens. « Après avoir repassé son corps au fer chaud, ils ont  ligoté et torturé les membres de sa famille avant d’emporter des bijoux, des montres de valeur et une somme de 37 millions de francs Cfa, trois fusils de chasse, un pistolet automatique », informe le sous-directeur des enquêtes criminelles à la direction de la police judiciaire, le commissaire divisionnaire Denis Nto.

Suite à cet autre acte, le délégué général à la sûreté nationale Martin Mbarga Nguele a fait une demande expresse de mise aux arrêts. Avec la collaboration de la population, la police, durant deux mois, a sillonné plusieurs coins du pays avant de les appréhender.

Les malfaiteurs sont épris de justice et multirécidivistes. Ils opéraient en équipe organisée.  « Le chef de gang, le nommé Atangana Jean Felix assigne des missions précises à chacun de ses membres sous l’encadrement technique et tactique du capitaine de l’armée à la retraite Effa Effa Michel Julio devenu pasteur de l’Eglise Jean-Baptiste du Cameroun », explique le commissaire divisionnaire.

Avant le domicile du haut commis de l’Etat en service au ministère de l’Economie, le gang a braqué dans deux autres domiciles des hautes personnalités. Il s’agit de l’ancien secrétaire d’Etat à la Défense chargé de la gendarmerie nationale Jean Baptiste Bokam et l’ex-directeur général des impôts par ailleurs sénateur, Laurent Nkodo. Arrivés en fin de parcours, ces présumés agresseurs vont répondre de leurs actes devant la justice.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé