Société › Société

Cameroun: Les jeunes s’initient au journalisme radiophonique

Ils ont envahi les radios de la capitale dans le cadre des émissions de vacances

Depuis le début des vacances à Yaoundé, la plupart des radios urbaines sont envahies par les jeunes vacanciers qui font leurs premiers pas dans la communication audiovisuelle, notamment la Radiodiffusion. Il s’agit en majorité des jeunes des lycées et collèges, les étudiants qui apprennent les notions de base du journalisme radiophonique. Parmi les Radios sollicitées par ces jeunes  » journalistes et animateurs  » on peut citer Radio Tiemeni Siantou (RTS) ou encore la toute la jeune Radio DEMENTI FM où l’affluence se fait encore plus ressentir. A la RTS, une tranche a été aménagée pour ces jeunes.  » RTS Vacances  » offre ainsi à chacun de s’exprimer et de faire valoir son savoir faire, surtout de réveiller le génie qui sommeille en eux. Mais la tranche est coordonnée par un journaliste professionnel qui s’occupe de l’encadrement et de la formation de ces jeunes qui ont pour la plupart pour modèle Charles Ndongo, Alain Belibi etc. Bernard Atangana, jeune journaliste de la RTS, estime que cette formation permet à Radio Tiemeni Siantou de détecter de jeunes talents qui peuvent, demain resserrer les rangs de cette radio située au quartier Mvog Mbi. Il faut d’ailleurs rappeler que la plupart des grandes voix de cette Radio privée, sont passées par  » RTS vacances  » avant d’être affectés à l’émission  » Futuroscope  » qui permet au » plus compétents d’être recrutés à la rédaction Centrale. L’ancien chef de chaine de cette radio, Benjamin Fouda Effa, le rédacteur en chef Emanuel Jules Ntap ou encore Paulin Mbala, le présentateur du magazine dominical « Zap Presse » sont des purs produits de cette « école de journalisme ».

A la Radio DEMENTI FM, c’est la même ambiance qui règne.les jeunes, étudiants en majorité, grimpent tous les matins les marches de l’immeuble shell jusqu’au 5è étage où se trouve le siège de cette jeune Radio pour prendre part à la conférence de rédaction qui se tient tous les matins à 8heures. Leur arrivée dans cette structure de communication a été motivée par une étude de dossier et une demande manuscrite dans laquelle est clairement indiqué le but du  » stage « . Si certains ont opté pour les programmes d’animation, d’autres par contre ont eu un faible pour l’information, ou les deux. Ainsi apprennent-ils la rédaction d’un « papier », la collecte, le traitement et la diffusion des informations, les problèmes liés à la déontologie, la tenue à l’antenne.

Ils apprennent aussi, au travers des descentes sur le terrain (avec un journaliste de la radio), le reportage en direct du site d’un évènement. Parmi les apprenants, on retrouve également ceux qui ont opté pour la technique Radio. Ici, ils s’initient au langage technique et à l’utilisation des bancs de montage, la prise de son, les enregistrements hors antenne(en off) etc. D’autres Radios de la capitale Camerounaise, offrent aussi aux jeunes vacanciers, des espaces d’expression. Même si dans ces autres radios ces émissions tardent à démarrer, on peut toutes fois dire que la Radio Magic FM, TBC, la FM94, chaine urbaine du réseau CRTV et le Poste National font partie des Radios où les jeunes s’expriment pendant les trois mois de vacances. C’est une expérience que les plus passionnés renouvellent chaque année, et se forment ainsi sur le tas comme la plupart de leurs ainés en service à la Radio Télévision nationale.


Journal du Cameroun)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut