› Politique

Cameroun : les larmes de Maurice Kamto après le décès de Christian Penda Ekoka

Maurice Kamto.
Maurice Kamto (c) Droits réservés
Le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun pleure le départ d’un « ami et frère » avec qui il s’est engagé dans la « lutte de libération » du peuple et « la Résistance Nationale ». Dans le communiqué ci-dessous publié le 10 août 2021 au lendemain de la mort de Penda Ekoka au Canada, le leader du MRC résume son expérience politique aux côtés de l’ancien conseiller du président de la République Paul Biya.

COMMUNIQUÉ À L’OCCASION DU DÉCÈS DE MONSIEUR CHRISTIAN PENDA EKOKA

____________________

C’est avec une immense tristesse que j’ai appris le décès, dans la nuit du dimanche 8 août 2021, de mon ami et frère Christian PENDA EKOKA, Président d’ACT-AGIR, qui fut Allié du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun lors de l’élection présidentielle d’octobre 2018. Ma douleur est d’autant plus profonde qu’après la folle rumeur de la nuit du 6 au 7 août qui a fait état de sa mort, j’avais été soulagé d’apprendre de sa famille qu’il était bel et bien en vie. Le message qu’il m’a fait transmettre par la suite, en réaction à celui que je lui ai adressé, avait fait naître en moi l’espoir d’un rétablissement en cours.

La disparition de Christian PENDA EKOKA en ce moment précis est un coup dur porté à la lutte de libération de notre peuple et à la Résistance Nationale qu’il a activement contribué à construire, au prix de lourds sacrifices. Je pense notamment aux neuf mois de détention passés ensemble dans les geôles du régime de Yaoundé, à la suite des Marches Blanches, pacifiques, du 26 janvier 2019, organisées pour protester contre le hold-up électoral de 2018, la guerre fratricide qui ravage les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, et la prévarication des ressources dédiées à l’organisation de la CAN 2019 par notre pays.

Dans l’adversité absurde créée et entretenue par le régime en place au Cameroun, Monsieur Christian PENDA EKOKA a conduit avec succès l’opération humanitaire inédite, Survie-Cameroon

Survival Initiative (SCSI), qui s’est déployée sur toute l’étendue du territoire national pour porter secours aux populations camerounaises abandonnées à elles-mêmes face à la pandémie de la Covid-19.

En cette très douloureuse circonstance, où les mots ne peuvent exprimer ce qu’on ressent, je m’incline devant la mémoire de ce patriote humaniste, brillant économiste, qui aura cheminé avec moi dans le combat pour la renaissance du Cameroun et l’avènement d’une Nation forte, d’une société fraternelle où, aimait-il à répéter, « La naissance n’est pas un destin ».

Le meilleur hommage que nous puissions rendre à Monsieur Christian PENDA EKOKA est sans doute de poursuivre sans relâche cette œuvre commune. Car, comme je l’ai toujours dit, nous ne devons pas léguer aux générations futures les combats de notre temps.

Je tiens à présenter à son épouse, ses enfants, petits-enfants et à sa grande famille, si durement éprouvés, mes très sincères condoléances, auxquelles je joins celles de mon épouse, ainsi que l’expression de notre sympathie émue.

Je voudrais par la même occasion leur adresser les condoléances attristées de tous les militants et sympathisants du MRC.

Cher Christian, cher ami et frère, que ton âme repose en paix.

Yaoundé, le 09 août 2021


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé