Sport › Football

Cameroun: Les lions indomptables ont enfin un bus digne de leur rang

Retour sur la cérémonie de réception officielle de ce joyau, à Douala.

Ce moment historique s’inscrit en droite ligne dans le projet de modernisation et de professionnalisation de notre football. Il transcrit par ailleurs, la volonté de la fédération, d’offrir aux lions indomptables les conditions de transport, correspondant aux meilleurs standards internationaux.
Iya Mohammed, président de la fécafoot

La grande actualité footballistique de cette semaine au Cameroun, s’articulait indubitablement autour de la cérémonie officielle de réception du bus des lions indomptables de football du Cameroun. Pour une fois, la ville de Douala peut se glorifier d’avoir damner le point à la capitale Yaoundé, en abritant cette cérémonie très riche en couleur. La fédération camerounaise de football a déboursé près de 150 millions de F CFA pour l’acquisition de ce bus.
« Je voudrais saluer la présence du ministre des sports et de l’éducation physique à cette cérémonie solennelle de réception du bus des lions indomptables. Monsieur le ministre, votre présence parmi nous, confirme le grand intérêt de l’appui constant du gouvernement au mouvement sportif, plus particulièrement à son fleuron, le football ». C’est par ces propos introductifs de Iya Mohammed, président de la fédération camerounaise de football (Fecafoot), que la cérémonie a effectivement démarré en cette belle matinée, à la base de l’entreprise Tratafric, non loin du carrefour Terminus Saint Michel à Bassa, dans l’arrondissement de Douala IIIé. Amoureux du ballon rond, fans des lions indomptables, anciennes gloires du football telles Albert Roger Milla devenu ambassadeur itinérant, acteurs, et autres autorités administratives, ont répondu présent à cette cérémonie, présidée par Augustin Thierry Edjoa, ministre des sports et de l’éducation physique.

Puisse ce jour être le point de départ d’un voyage qui va conduire les lions indomptables, jusqu’à la victoire finale à la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, qui se disputera pour la première fois, sur le continent africain.
Iya Mohammed, président de la fécafoot

Il faut dire que l’évènement en lui-même, a suscité tellement d’intérêt, que personne ne voulait le manquer, encore moins, les habitants de la zone Bassa. C’est en effet la première fois que l’équipe nationale senior est dotée d’un moyen de locomotion digne de son rang. Cela est d’autant plus important que l’acquisition de ce bus, intervient à la veille du dernier tour des éliminatoires couplées can – coupe du monde 2010 de football. A cet effet, Iya Mohammed dans son allocution n’a pas manqué de souligner que « ce moment historique s’inscrit en droite ligne dans le projet de modernisation et de professionnalisation de notre football. Il transcrit par ailleurs, la volonté de la fédération, d’offrir aux lions indomptables les conditions de transport, correspondant aux meilleurs standards internationaux ». Et pour transporter la meilleure équipe africaine au classement FIFA, le Cameroun, il fallait la meilleure marque mondiale, « d’où le choix indiscutable de Mercedes-Benz, à la pointe de la technologie », a indiqué le président Iya. Il rappelle à juste titre, que la Fecafoot a déboursé 220 000 euros, soit environ 150 millions de F CFA pour l’acquisition de ce joyau. Mais le bus en réalité vaut le double, relève-t-il, et l’acquisition n’a été rendue possible que grâce au soutien du partenaire des lions, notamment l’équipementier de l’équipe nationale, Puma, représenté pour la circonstance, par le vice – président Horst Widman. Le rôle de l’équipementier était très important dans la mesure, où il était chargé depuis plusieurs mois, de convaincre son partenaire Mercedes-Benz, de réduire le coût du bus. Dans le même ordre d’idée, le président Iya a fait savoir que l’apport des différents partenaires ajoutés à celui du top sponsor des lions indomptables, Orange Cameroun, contribue ainsi, à faire du label lion, une référence à l’échelle mondiale. Avant de conclure son allocution, il a remercié tous les différents partenaires pour leur soutien inconditionnel, et surtout le gouvernement, « qui a consenti à l’exonération des droits de douane, apportant la preuve, s’il en était encore besoin, que les lions indomptables sont un patrimoine national ». Mais au delà du sentiment de fierté que procure l’acquisition de ce bus, « puisse ce jour être le point de départ d’un voyage qui va conduire les lions indomptables, jusqu’à la victoire finale à la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, qui se disputera pour la première fois, sur le continent africain », a semblé prier le patron de l’instance dirigeant du football au Cameroun.

Le bus des lions

journalducameroun.com)/n

Le bus qui doit conduire les lions indomptables à la victoire
Après l’allocution du président Iya Mohammed, suivra celle de M. Widman, représentant de l’équipementier Puma, et enfin celle du ministre des sports et de l’éducation physique. Augustin Thierry Edjoa, va notamment saluer la venue des représentants de Puma et de la maison Mercedes-Benz, dont « la présence à cette cérémonie, témoigne une fois de plus, leur attachement aux lions indomptables et de manière extensive, au développement du football camerounais ». Allant dans le sillage du président de la Fecafoot, le ministre des sport rappelle qu’au-delà de la symbolique, cette cérémonie solennelle de réception du bus des lions indomptables, marque un tournant décisif dans la volonté commune Minsep – Fecafoot, de moderniser le football au Cameroun. De même, il est question de mettre à la disposition de la bande à Rigobert Song Bahanag, « toutes les conditions nécessaires pour affronter de manière victorieuse, les échéances immédiats : la qualification à la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud et la à la coupe d’Afrique des nations 2010 en Angola », souligne le ministre Edjoa. Il n’a pas manqué d’exprimer sa fierté, compte tenu que ce bus « est à la dimension du prestige et de l’aura dont bénéficie l’équipe nationale de football sur le plan international ». Rarement, on a vu le Minsep et la Fecafoot main dans la main, et sans trop savoir à quoi ou à qui le ministre a fait référence, Augustin Edjoa n’a pas raté l’occasion de titiller un peu ses détracteurs, en ces termes:

Je voudrais que les uns et les autres taisent leurs petites querelles, et dans une communion de c ur et de pensée en ayant présent à l’esprit, cette union sacrée dans laquelle ce sont construites les plus grandes histoires des lions indomptables, se disent qu’en l’absence des joueurs principaux bénéficiaires de ce joyau, ils ont fait parti du voyage inaugural vers, le rêve est permis, la victoire d’une équipe africaine en phase finale de la coupe du monde. et cette équipe, c’est bien sûr, les lions indomptables.
Augustin Edjoa, ministre des sports et de l’éducation physique

Les acclamations qui ont accompagné ces propos du ministre des sports, traduisaient également tout l’espoir que tout un peuple fonde sur la réussite des tricolores, lors des grands défis qui les interpellent dans les tous prochains mois. Toujours dans une ambiance bon enfant, le bus bien aux couleurs nationales, reconnaissable par la griffe du roi de la forêt, a sillonné la ville pour échouer devant le restaurant Village H au quartier Bali, où les différents invités de marque, ont été conviés à un déjeuner, tandis qu’à l’extérieur, les fans des lions continuaient d’admirer béatement, le joyau bien en vu sur la rue. Une situation qui a d’ailleurs perturbé la circulation pendant un moment. Enfin, les lions indomptables ont un moyen de locomotion, fini la location des cars à chaque regroupement, reste que maintenant, il faut savoir faire bon usage.

Cliquez ici pour les photos

Une vue des officiels pendant la cérémonie

journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut