› Politique

Cameroun : les militantes du Mrc libérées, la présidente des femmes gardée en cellule

Des militantes Mrc libérées ce 21 novembre, non loin du commissariat central n°1 de Yaoundé-Cameroun.

Mispa Awasum devrait passer encore une quinzaine de jours en garde à vue. Elle avait conduit une marche de protestation pour demander la levée du siège autour de la maison de l’opposant Maurice Kamto.

La vingtaine de femmes qui ont manifesté le samedi 21 novembre 2020 à Yaoundé sont libres. Elles ont été relaxées dans la nuit après quelques heures en cellules.

Elles avaient été interpellées dans la mi-journée au quartier Santa Barbara, dans les environs du domicile de Maurice Kamto, leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc). Les femmes du Mrc marchaient pour demander la levée du siège autour de cet opposant en résidence surveillée depuis le 20 septembre 2020.

Conduites par Mispa Awasum, présidente des femmes du Mrc, elles se sont pour la plupart dévêtues en signe de protestation. D’après certaines sources, Mispa Awasum a été maintenue en cellule et devrait passer au moins 15 jours de garde à vue. Deux autres femmes sont également gardées à vue.

Maurice Kamto est en résidence surveillée depuis deux mois. Il avait lancé un mot d’ordre de marche pour demander la fin de la crise anglophone et le départ de Paul Biya du pouvoir. Organisées le 22 septembre, ces marches avaient connu peu de succès et une centaine de militants avaient été arrêtés.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé