Société › Environnement

Cameroun : les parlementaires pour une révision des lois sur la gestion des forêts

©Droits réservés

Réunis au sein d’un réseau, ils vont plaidoyer pour une législation plus adaptée afin d’éviter des conflits avec les communautés.

90 parlementaires se sont réunis depuis le 14 septembre à Ebolowa (région du Sud) pour examiner la législation du Cameroun sur la gestion des forêts, qui d’après le constat du sénateur Mama, est « obsolète ». « Les textes qui régissent ce domaine en ce moment sont obsolètes », pose-t-il d’emblée. D’où cette rencontre soutenue par la coopération allemande à travers la GIZ pour  « faire avance le plaidoyer pour la révision des textes qui gouvernent la foret », explique-t-il.

 « On a l’impression que ceux qui sont en charge de la protection de ces forêts sont parfois complices, s’ils ne sont pas eux mêmes acteurs de la destruction », pointe le député Adamou Koupit présent à cet atelier organisé par Réseau des parlementaires pour la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale (REPAR).

Mathurin Essama Essama, assistant technique au REPAR, explique le contenu de l’atelier qui réuni les élus : « nous allons passer en revue les différents instruments internationaux en lien avec les questions de développement durable ».

Un plaidoyer soutenu par la GIZ qui le justifie au travers Jean Claude Bonobo Zibi, membre du projet Foret et environnement  « le REPAR est un partenaire stratégique qui œuvre dans le domaine du plaidoyer ».

La rencontre était présidée par Hilarion Eton premier vice-président à l’Assemblée nationale.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé