› Société

Cameroun : les pirates du compte Facebook d’Elecam arrêtés

Ils ont été appréhendés par la police grâce à l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication (Antic).

« Je fais partie de ceux qui ont tenté de récupérer le compte d’un des administrateurs de la page Facebook d’Elecam », confesse Tata Wahri Derek, l’un des présumés pirates des pages d’Elections Cameroon, l’organisme en charge de l’organisation des scrutins. Ils ont été présentés à la presse le 29 juillet 2020 à Yaoundé.

Pour aboutir à ce résultat, la police a fait appel à l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication (Antic). Les experts de cet organisme public ont réuni les preuves qui accablent Tata Wahri Derek et son complice Verdzedzru Felix.

Lire aussi :: Cybercriminalité : le Compte Facebook d’Elecam piraté 

Prosper Djoursoubo Pagou, expert en sécurité à l’ANTIC, explique : « nous avons mené des perquisitions qui nous ont permis de saisir des ordinateurs et des téléphones. A partir d’une analyse, nous avons pu récupérer les éléments de preuve que les suspects avaient essayé de supprimer ».

Le 23 juin dernier, le compte Facebook d’Elecam avait été piraté. Le temps de cette infraction, un message porté par le chef de file de l’opposition, Maurice Kamto, avait été affiché. Les pirates auraient également tenté de prendre le contrôle du site interné d’Elecam.

Selon l’officier de police Henri Keya, chef du service de cyber sécurité à la Direction de la police judiciaire, les suspects encourent une peine de 5 à 10 ans de prison.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé